RCA: le parquet de Bangui menace les mercenaires et leurs co-auteurs qui veulent déstabiliser la RCA

0
83

Par Basta Balouwa

Bangui, 9 Novembre 2022 – (Ndjoni Sango) : Depuis la manifestation de la volonté du peuple souverain de réécrire une nouvelle constitution qui cadre avec les réalités socio-politiques et économiques de son pays, des manœuvres dilatoires des opposants qui pactisent avec les mercenaires étrangers ont repris en vue de déstabiliser les institutions républicaines légitimement établies. C’est ainsi que le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bangui, monsieur Benoit Narcisse Foukpio menace de poursuite judiciaire les mercenaires, leurs co-auteurs et complices qui mènent des actions déstabilisatrices contre la RCA.

Dans un communiqué de presse signé le 3 novembre 2022, le parquet de Bangui a fait constater que depuis ces derniers temps sur les réseaux sociaux certains internautes centrafricains et étrangers se livrent à des messages et vidéos qui visent délibérément à porter atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de la République centrafricaine ainsi qu’à l’intégrité physique du président de la République professeur Faustin Archange Touadéra.

Le procureur de la République n’est pas passé par quatre chemins pour pointer du doigt un mercenaire français dénommé Norbert Grazie alias Vincent à la solde de ses autorités et se trouve actuellement sur le territoire camerounais. Pour le parquet de Bangui, ce dernier se trouve au centre de multiples communications avec un groupe de mercenaires qui seraient en train de préparer un complot contre les autorités Centrafricaines.

Selon le procureur de la République, Norbert Grazie alias Vincent avec les mercenaires à son actif veut commettre des actes attentatoires contre la RCA depuis un pays étranger. C’est pourquoi le parquet de Bangui met en garde ces derniers que leurs actions ne resteront pas impunies.

Cependant, le parquet ordonne les poursuites judiciaires contre les auteurs, co-auteurs et complices présumés de ces vidéos et déclarations funestes afin d’en tirer toutes les conséquences du droit.  Il demande par ailleurs à la population centrafricaine de rester vigilant tout en dénonçant au parquet et aux Unités de Police Judiciaire les présumés auteurs, co-auteurs et complices de ces faits.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires