RCA: le Président Touadera qualifie de criminelles les plateformes de l’opposition

0
52
Les leaders de la plateforme d'opposition BRDC à l'hôtel Ledger de Bangui @crédit photo Saprod TV

Par Socrate Fibanga

Bangui 5 Novembre 2022—(Ndjoni Sango): Dans son adresse à la nation relative à la célébration du 64e anniversaire de la proclamation de la République Centrafricaine, le Chef de L’Etat, Professeur Faustin Archange Touadera tout en dénonçant les manœuvres subversives du BRDC a qualifié sans détour cette entité d’organisation criminelle. En effet, tous les efforts que consentent les autorités du pays pour son développement sont altérés par les agissements pervers de cette coalition engagée dans une campagne de dénigrement du pays à l’extérieur.

Le BRDC est une organisation criminelle, cela n’est un secret pour personne. Comment peut-on en effet expliquer qu’une organisation dite république soit engagée dans des actions subversives visant à déstabiliser le pays et demander aux partenaires de la RCA de suspendre leurs aides aux centrafricains qui sont dans le besoin ? Le BRDC est à la solde de puissances étrangères qui ne veut pas que le pays se développe.

Le Chef de l’Etat qui fait de son mieux pour affranchir la RCA de l’emprise de son ancien colonisateur et qui fait face aujourd’hui à des opposants qui n’ont aucune vison pour le pays et dont les objectifs sont de satisfaire leurs intérêts égoïstes a tenu à informer ses compatriotes sur la mauvaise foi de certains opposants politiques.

Selon Faustin Archange Touadera, les agitations de ces derniers temps et les bruits de botte qui se font entendre à l’intérieur du pays sont l’œuvre des criminels du BRDC.

« En demandant aux partenaires de suspendre leurs aides en faveur des centrafricains et en soutenant les manœuvres de déstabilisation du pays, le BRDC qui n’est d’autre qu’une organisation criminelle voudrait que les projets de construction de routes, d’écoles, d’hôpitaux, que le paiement régulier des salaires, bourses et pensions à échéance soit stoppés pour plonger le pays dans une grave crise » a-t-il souligné dans son adresse du 1er décembre.

Les centrafricains ont déjà les yeux ouverts et ne tolèreront pas que leur pays soit déstabilisé. Depuis son accession à la magistrature de Touadera, le pays est en train de franchir de nouveaux caps pour son développement et il est plus que déterminé pour que  cette dynamique se poursuive.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a signifié son intention de travailler d’avantage pour le rétablissement de la paix et le développement socio-économique du pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires