RCA: le gouvernement octroie 250.000.000 FCFA au CNLS pour la prise en charge des personnes vulnérables

0
55

Par Alfred YEMETCHIPA

Bangui, 6 décembre 2022-(Ndjoni Sango) : En vue d’une couverture sanitaire efficace en faveur des populations vulnérables, le gouvernement a octroyé 250.000.000 FCFA au  Comité National de Lutte contre le Sida  pour poursuivre des études approfondies avec d’autres partenaires  afin  de disposer de  données fiables  pour une  meilleure planification de lutte contre le Sida   pour l’année 2023.

Au titre de l’année 2023  le gouvernement s’engagera  dans une lutte acharnée pour faire disparaitre la contamination au VIH/Sida. C’est dans cette optique que les autorités de la République ont alloué un fonds de 250.000.000 FCFA  au Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) pour des actions en faveur des personnes vulnérables.

«  Pour éliminer le VIH / Sida d’ici 2030 il faut promouvoir des services de préventions  combinées  et de  prises en charge globale de l’infection  à  VIH incluant les populations clefs dans un contexte de couverture de santé universelle.  A  travers les différentes actions entreprises, il nous faudrait   alors persévérer dans cette  lutte pour atteindre ensemble  notre objectif. Ainsi   j’instruis le  ministre chargé des finances  à inscrire  sur la ligne budgétaire 2023  en effort du gouvernement  envers les populations vulnérables à  travers un budget de 250.000.0000 FCFA  pouvant permettre au CNLS de poursuivre  en collaboration avec d’autres partenaires techniques et  financiers, des études  comportementales  et structurelles  afin de disposer de données fiables pour  les meilleures planifications et  meilleures actions à donner à cette lutte. Par la même  occasion j’invite tous les  partenaires de la coopération multilatérale, unilatérale et bilatérale à soutenir par  leur engagement cette initiative  pour une réponse à la hauteur des problèmes liés au VIH qui   entoure la population centrafricaine »,  a  annoncé le président Faustin Archange Touadera       

A titre de mémoire le président de la République Faustin Archange Toudera avait lancé le 5 novembre dernier le projet « Séni Plus »  pour répondre aux attentes des populations et faciliter l’accès aux soins appropriés, pour que  chaque citoyen centrafricain bénéficie de la couverture sanitaire dans l’objectif  de lutter énergiquement  contre certaines maladies qui prennent de l’ampleur dans notre société.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires