RCA: que gagne l’opposition démocratique en détruisant le peuple Centrafricain ?

0
41
Les leaders de la plateforme d'opposition BRDC à l'hôtel Ledger de Bangui @crédit photo Saprod TV

Par Mamadou NGAINAM

Bangui, 6 décembre 2022—(Ndjoni Sango) : La classe politique de l’opposition démocratique fait partie des ennemis du  peuple centrafricain. Elle est la source de ses nombreux malheurs notamment les nombreuses crises militaro-politiques et la récente tentative de déstabilisation du régime de Bangui le 13 janvier 2021 au lendemain des élections groupées.

La paisible population centrafricaine a un seul ennemi qui est l’opposition démocratique. Ces opposants politiques qui n’ont aucune vision  ont plusieurs fois montré  aux filles et fils du pays leur mauvaise foi à travers des actes nuisibles qui ont coûté la vie à plusieurs personnes. Aujourd’hui, de nombreux ménages et enfants sont sans pères et sans mères, à cause des crises sécuritaires orchestrées par ceux qui se disent des opposants.

De la Coalition des Opposants Démocratique 2020, au Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution, (BRDC), associé avec le Conseil de Résistance pour la Transition (CRT),leurs manipulations sont  vouées à l’échec. Par  ces actes de barbaries commandités par ces leaders politiques de l’opposition, le peuple s’est déjà rendu compte de  leur double jeu et a décidé de s’aligner derrière la vision politique positive du président Faustin Archange Touadera.

La réforme constitutionnelle que réclame nt les enfants de Barthélemy Boganda à travers des nombreux rassemblements et des pétitions dans les villes du pays  et par l’une des plateformes de la société civile, le Front Républicain. Etre opposant ne veut pas dire qu’on doit toujours refuser ou contredire les bonnes actions et les bons projets du régime qui est à la commande. On doit aussi  apporter des contributions pour l’intérêt général et non l’intérêt individuel.

L’opposition démocratique a plusieurs fois montré sa capacité de nuisance à travers des appels à la haine et des actes de terrorisme  en complicité avec les groupes armés. L’exemple palpable est le fait que  ces leaders  d’opposition aient  demandé  aux partenaires et bailleurs financiers de ne plus injecter de l’argent dans l’économie de la RCA.

Il est temps que cette classe politique comprenne que le peuple Centrafricain n’est plus une automate dont elle a l’habitude de manipuler et qu’elle doit arrêter tous les plans machiavéliques qu’elle est en train de planifier pour mettre à plat les efforts des autorités centrafricaines et le peuple centrafricain en général.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires