RCA: réaction du CONCHEF-RCA contre les actes de sabotage de la réhabilitation de l’axe Bouar-Yelewa-Sabewa

0
233
Centrafrique-Peul-Ndjoni-Sango
Les chefs traditionnels peuls de Centrafrique @photo Facebook Amadou Issa Bi

Par Basta Balouwa

Bangui, le 8 Décembre 2022 – (Ndjoni Sango) : Dans une déclaration signée le 03 décembre 2022, le Conseil National des Chefs Traditionnels Peuls de Centrafrique (CONCHEF-RCA) par la par la voix de son président LAMIDO ISSA BI AMADOU condamne avec fermeté les actes de sabotage de la réhabilitation de la route Bouar-Yelewa-Sabewa par les groupes armées non identifiés. Il a par ailleurs mis en garde le Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution (BRDC) qui a tenté de récupérer politiquement l’interview du Sultan Maire de Niem-Yelewa accordée à la Radio Ndekeluka le 29 novembre 2022. Nous vous publions l’intégralité de cette déclaration.

 

DECLARATION DE PROTESTATION DES CHEFS TRADITIONNELS PEULS DE CENTRAFRIQUE CONTRE LES ACTES DE SABOTAGE DE LA REHABILITATIONS DE LA ROUTE BOUAR-YELEWA-SABEWA PAR L’ENTREPRISE CHINOISE LI JINKXIN

Le Conseil National des chefs traditionnels peuls de Centrafrique (CONCHEF-RCA) tient à marquer son indignation face aux manœuvres de récupération par le BRDC à des fins politiques de l’interview accordée par Son Altesse le Sultan Maire de Niem-Yelewa à la Radio Ndekeluka le 29 Novembre 2022 suite à l’embuscade tendue à la mission chinoise dans la commune de Yenga sur l’axe BOUAR-NIEM ayant entrainé la mort d’un élément de forces armées centrafricaines (FACA) et de kidnapping d’un partenaire Chinois de l’entreprise LI JINKƳIN.

En effet, le Lundi 28 novembre 2022, aux environs de 11h00 heure locale, un véhicule appartenant l’entreprise LI JINKXIN partenaire de la Cooperative Minière pour le Développement de la République Centrafricaine (COMD-RCA), est tombé dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés de l’entreprise criminelle CPC.

L’entreprise chinoise LI JINKXIN ayant pris des engagements vis-à-vis de la commune de Niem-Yelewa a commencé à mettre en œuvre des projets de construction et de réhabilitation de certaines infrastructures socio-économiques de base, notamment la réhabilitation de la route de BOUAR-YELEWA-SABEWA en dégradation extrême, la construction des salles de classes, la construction de deux centres de santé et l’éclairage par des panneaux solaires photovoltaïques des villages Niem et Yelewa ainsi que le renforcement des capacités de la mairie de Yelewa et de membres de la cooperative COMD-RCA dans les domaines multisectoriels.

Il convient de rappeler que la route Bouar-Niem-Yelewa-Sabewa, est dans un état de dégradation extrême car depuis sa construction dans les années 7O, aucune machine de Travaux Publiques n’est plus passé sur cette route.

Après le passage des membres du Gouvernement du 02 au 04 novembre 2022 à l’occasion de la semaine culturelle organisée à Yelewa par l’association culturelle TABITAL PULAAKU RCA avec l’appui du Ministère de l’Elevage et de la Santé Animale et la Fédération Nationale des Eleveurs Centrafricains (FNEC), le Gouvernement, à travers le Ministre en charge des Travaux Publiques et du Ministre en charge de l’éducation nationale, a pris des engagements fermes devant la population pour la réhabilitation de la route Bouar-Sabewa et la Construction d’un collège d’enseignement technique à Yelewa.

D’autres engagements ont été pris par d’autres membres du gouvernement présents à cette semaine culturelle, notamment la construction d’une maison des jeunes, le renforcement de contrôle sanitaire et le projet de l’insémination animale pour améliorer les races et augmenter la productivité de nos bétails.

Malheureusement les ennemis du développement et de l’émancipation du peuple centrafricain vont empêcher la mise en œuvre de ces projets au profit de la population de Niem-Yelewa, par l’organisation des actes de sabotage, les kidnappings, les embuscades et les attaques meurtrières contre nos forces de défense et de sécurité.

Paradoxalement, l’états de dégradation de nos routes, le manque des infrastructures socio-économiques de base et l’insécurité sont souvent pris comme des prétextes ou des contextes justificatifs de la prise des armes par certains compatriotes ou de la création des rebellions armées comme moyen de revendication de développement inclusif de toutes les régions de la RCA.

Le Conseil National des Chefs Traditionnels peuls de Centrafrique met en garde le BRDC qui tente de récupérer les éléments de l’interview de Son Altesse le Sultan Maire de Niem-Yelewa accordée à la Radio Ndekeluka le 29 novembre 2022.

Le sultan Maire de Niem-Yelewa, dans son interview n’a cité aucun nom, ni aucun responsable de l’attaque perpétrée contre les symboles de la Républiques et les intérêts du peuple centrafricain par les ennemis de la paix dans la commune de Yenga, au village NAREME, car les enquêtes sont attendues pour déterminer les responsables, les co-responsables et les commanditaires de cet acte criminel regrettable et inacceptable.

Le sultan Maire de Niem-Yelewa, Grand patron de Tabital Pulaaku Centrafrique, organisation socio-culturelle mérite respect et ses propos ne doivent en aucun cas être utilisés comme une occasion de règlement des comptes politiques ou de récupération criminelle.

En conséquence, le Conseil National des Chefs Traditionnels peuls de Centrafrique demande au Gouvernement de prendre toute ses responsabilités pour poursuivre la réhabilitation de nos infrastructures socio-économiques de base et l’exploitations de ressources naturelles de la République Centrafricaine avec l’appui de nos partenaires au développement pour le bien-être du peuple centrafricain.

Par ailleurs, le Conseil National des Chefs traditionnels peuls de Centrafrique encourage son Excellence, Monsieur le Président de la République à poursuivre le processus des réformes profondes des institutions de la RCA pour le bien-être du peuple centrafricain.

Le Conseil National des Chefs Traditionnels peuls de Centrafrique demande au Président de la République de poursuivre la coopération gagnant-gagnant avec ses alliés stratégiques et ses partenaires techniques et financiers pour le bien-être du peuple centrafricain.

Le Conseil National des Chefs traditionnels peuls de Centrafrique, demande au gouvernement d’ouvrir immédiatement une enquête judiciaire pour identifier les auteurs de prises d’otages et d’attaques contre les partenaires au développement de la RCA et pour rétablir les responsabilités collectives et individuelles afin que les auteurs, les co-auteurs et les commanditaires de cet acte ignoble puissent être arrêtés et traduits en justice.

Fait à BANGUI Le 03 DECEMBRE 2022.

LE PRESIDENT DU CONSEIL NATIONAL DES CHEFS TRADITIONELS PEULS DE CENTRAFRIQUE (CONCHEFTP-RCA).

LAMIDO ISSA BI AMADOU

Ancien Ministre.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires