RCA: le gouvernement engagé dans la lutte contre la corruption

0
42

Par Prince Bouanga

Bangui 09 décembre 2022-(Ndjoni Sango) : Le 9 décembre de chaque année est consacré à la lutte contre la corruption. Selon des constats et études menées dans le pays, la corruption et les mauvaises pratiques sont monnaie courante dans les administrations publiques. Le gouvernement n’est pas reste bras croisés face à cela. Ainsi, dans un point de presse tenu ce jour à la primature, le ministre directeur de cabinet du premier ministre a échangé avec les professionnels des médias  sur les stratégies du gouvernement sur la lutte contre la corruption et surtout sur la cellule de veille contre la corruption, les détournements et les fraudes de tout genre dans le pays.

Il n’est nul doute que la corruption est un fléau qui met à mal toute initiative de développement d’un pays, d’une société. Le Pape François dans une de ses adresses au peuple de Dieu a qualifié la corruption de puante comme un animal en état de putréfaction. C’est dire que ce fléau est un mal de société qu’il faut éradiquer si on veut construire un pays juste qui donne la chance à tous ses enfants de s’épanouir.

Pour les autorités centrafricaines qui ont compris que la corruption, les détournements de deniers publics, les fraudes fiscalo-douanières sont un frein pour le développement du pays, un accent particulier est mis sur la lutte contre ces fléaux suscités. C’est ainsi que le 04 Octobre 2022, un arrêté signé par le Premier ministre Felix Moloua va porter création d’une cellule de veille contre la corruption, les détournements et les fraudes dans l’administration publique.

Durant le point de presse tenu ce jour, Ernest Mada, le ministre directeur de cabinet du premier ministre est revenu sur les objectifs de ladite cellule censée mettre fin aux mauvaises pratiques de la gestion de la chose publique dans le pays : « l’objectif de la cellule de veille contre la corruption est de promouvoir la bonne gouvernance et de renforcer le contrat social entre la population et l’Etat. Cette cellule contribuera à la moralisation de la gestion publique et permettra de récupérer des ressources que perd l’État à cause de la corruption » a-t-il confié aux journalistes.

Il a par ailleurs rappelé que cette cellule dont une ligne verte gratuite sera ouverte à tous les centrafricains travaillera en collaboration avec les autres institutions de la république chargées de veiller à la bonne gestion des deniers publiques pour des résultats qui puissent permettre à l’Etat de récupérer les manques à gagner qu’il perd à cause de la corruption et des mauvaises pratiques.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires