RCA: l’UNFPA célèbre les 50 ans de sa présence en faveur de la population

0
66
Célébration du cinquantenaire de la présence de l'UNFPA en Centrafrique

Par Prince Bouanga

Bangui 9 décembre 2022—(Ndjoni Sango): Installé en 1972 en RCA trois ans après sa création en 1969, l’UNFPA en collaboration avec les différents gouvernements qui se sont succédés à la tête du pays  a contribué au développement du capital humain dans les domaines de la santé, de l’éducation et voire l’économie du pays.

La journée du mercredi qui marquait le cinquantenaire de la présence de cette institution onusienne au service des centrafricains a été l’occasion pour elle, le gouvernement et quelques partenaires techniques de passer en revue les réalisations accomplies en 50 ans par l’UNFPA et élaborer des perspectives pour l’avenir.

De 1972 à 2022, 50 ans se sont déjà écoulés que le Fonds des Nations-Unies pour la Population est au côté des centrafricains. Au jour d’aujourd’hui, la collaboration entre le gouvernement centrafricain et l’UNFPA est très fructueuse car grâce à l’intervention et aux actions de l’UNFPA dans le pays, le taux de mortalité a considérablement diminué même si le pays reste un de ceux qui présentent un taux élevé de mortalité maternelle et néo-natale au monde.

Pour la représentante adjointe de l’UNFPA la mission de son institution dans le pays est d’atteindre trois principaux objectifs que sont les trois zéros : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planification familiale  et zéro violence basée sur le genre. Les 600 mois de coopération avec la RCA  ont permis à de nombreuses filles et femmes de s’épanouir. « Parce chacun compte » l’UNFPA est engagé contre les VBG et les inégalités sociales courantes aux contextes de crise.

« Nous célébrons aujourd’hui 50 ans de coopération entre le Fonds des Nations-Unies pour la Population  et le gouvernement centrafricain. Il est aujourd’hui question de revoir les réalisations qui ont été accomplies dans cette coopération, de discuter des challenges et des défis majeurs qui restent. En 50 ans, des progrès considérables ont été réalisés mais nous sommes conscients des défis qui nous font face, surtout dans les cas de VBG, inégalités sociale et le taux de mortalité maternelle et infantile qui reste élevé dans le pays »  a rapporté le Docteur  Shible Sahbani, représentant résident de l’UNFPA dans le pays.

Pour le 1er ministre qui représentait le Chef de l’Etat Touadera, la célébration de ce cinquantenaire est particulière et elle s’inscrit dans un contexte stratégique déterminé dans la vision du projet sociétal du Président Touadera visant à améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.

Par ailleurs, de nombreuses lois en faveur des personnes vulnérables de la société ont été votées par l’assemblée et  le gouvernement de son côté restera engagé à travailler d’avantage avec l’UNFPA pour le bien des centrafricains.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires