RCA: la société civile demande à la MINUSCA une franche collaboration avec le gouvernement

0
156
Les cadres de l'état-major des FACA dont le général Mamadou Zéphirin et l'ensemble de leadership de la Minusca dont la représentante spéciale Valentine Rugwabiza

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 12 décembre 2022—(Ndjoni Sango) : Les mouvements sociaux de la République centrafricaine ont appelé la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) à ne pas soutenir les groupes armés qui continuent de mener des actions de déstabilisation. Car, d’après ces organisations, la RCA a longtemps souffert des activités illégales de certains contingents de la MINUSCA.

Les organisations de la société civile notent que certains casques bleus onusiens de la Minusca entretiennent des relations avec des groupes rebelles en Centrafrique. Par exemple, les organisations ont estimé que les casques bleus du contingent marocain de l’ONU ont récemment été aperçu en train de faire des trocs d’armes avec des bandits armés dans une localité du pays contrepartie des ressources naturelles.

Il convient de rappeler qu’en octobre 2022, des rapports répétés en provenance de la ville de Mbomou et de ses environs faisaient état de casques bleus achetant de l’or et des diamants à des bandits, en échange de munitions. Un porte-parole des forces de la MINUSCA, dément ces faits.

Cependant, des rapports de Centrafricains faisant état de transferts d’armes et de munitions de la MINUSCA à des rebelles sont régulièrement reçus par la ligne d’assistance téléphonique. Dans ce contexte, les Centrafricains mécontents de l’inaction de la mission onusienne en RCA expriment ouvertement leurs opinions.

Dans le contexte de la menace extérieure signalée à partir des frontières du pays, la MINUSCA doit être particulièrement vigilante dans le suivi du mandat de sécurité, qui a été récemment renouvelé par le Conseil de sécurité de l’ONU pour une année supplémentaire, à la mi-novembre. Les mouvements sociaux de la RCA ont également demandé à la MINUSCA de coordonner son engagement avec le gouvernement centrafricain.

Malgré certaines contradictions, la première priorité des casques bleus doit rester la protection des civils en collaboration avec le gouvernement et les Forces de sécurité centrafricaines.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires