RCA: remise empêchée d’une lettre ouverte à Jean Pierre Lacroix

0
254

Par Jean DOUNGA

Bangui 21 décembre 2022—(Ndjoni Sango) : Des membres de la plateforme Azimut, un mouvement de la société civile centrafricaine, ont organisé ce mercredi une manifestation devant le siège principal de la MINUSCA à Bangui pour exiger la remise personnelle d’une lettre ouverte au représentant de l’ONU en matière de maintien de paix, Jean Pierre Lacroix en visite dans le pays.

D’après le coordonnateur de l’Azimut, Pott MADENDAMA-ENDZIA, un représentant de la MINUSCA, le chef du service de sécurité, Monsieur Ryamakuru, s’est adressé u bout de deux heures, aux manifestants, promettant de remettre la lettre personnellement à Lacroix, car à ce moment-là, une réunion avec des «agents publics manuels» de la MINUSCA avait eu lieu à l’intérieur de la base.

La demande de laisser le dossier « Azimut » a été tout simplement refusée par le représentant de la Minusca qui était en face des manifestants. Or, le représentant de la MINUSCA a promis que Jean Pierre Lacroix irait bientôt sortir pour récupérer la lettre ouverte.

Mais finalement, les leaders du mouvement « Azimut » ont fait savoir que Lacroix n’est pas sorti. «Il a quitté la base de la MINUSCA accompagné de gardes », déclare à la presse Pott MADENDAMA-ENDZIA.

Dans la lettre, les citoyens centrafricains, représentés par Azimut, exigent de l’ONU et de la communauté internationale des enquêtes sur les actions que mènent les groupes armés concentrés près des frontières de la RCA avec le Tchad, le Soudan et la RDC.

Ils exigent aussi la cessation immédiate des financements de ces groupes armés, et attirent l’attention de l’ONU sur les attentats de Bossangoa et contre le chef de la mission humanitaire russe, Dmitri Sytyi.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires