RCA: quand la jeunesse transforme les églises en lieux de débauche

0
20
Cathédrale notre dame de Bangui

Par Marly Pala

Bangui, le 3 janvier 2023—(Ndjoni Sango). Plusieurs cas de débauche pendant les heures de culte, ont été enregistrés dans certaines églises ces derniers temps à Bangui. Les jeunes sont les premiers à être pointer du doigt pour avoir transformé la maison de Dieu en lieu de débauche. A cet effet, le curé de la Cathédrale Notre Dame d’Immaculée Conception de Bangui, Mathieu Fabrice Edouard Bondobo déplore cette situation et appelle les centrafricaine à une prise de conscience.

Les églises sont des lieux sacrés pour rendre gloire au Seigneur Dieu. Pour cela, les chrétiens qui s’y rendent, doivent se préparer en âme et conscience pour aller prier Dieu. Mais tel, n’est pas le cas pour certains chrétiens, notamment jeunes, qui vont à l’église pendant les différentes fêtes religieuses de fin d’année.

Eu égard à ces actes qui n’honorent pas l’église et la foi chrétienne, le curé de la cathédrale Notre Dame Immaculée Conception de Bangui, Mathieu Fabrice Edouard Bondobo, déplore ces actes et appelle les jeunes à la conscience : « Les grandes célébrations religieuses sont un moment important que chacun de nous en âme et conscience, doit choisir là où il va pour vivre ces moments. Mais en écoutant les actes qui se sont produits à la cathédrale lors de ce réveillon, je ne peux que déplorer haut et fort que ce n’est pas le lieu indiqué pour ces pratiques. C’est un lieu de prière qui inspire le respect, en plus de l’annonce des bonnes nouvelles, c’est un espace d’éducation pour conscientiser et aider les jeunes et d’autres catégories de personnes à avoir une vie normale. Les espaces de la cathédrale ne sont pas des espaces publics où n’importe qui doit venir faire tout ce qui bon lui semble. Si chacun au niveau de la famille essaie de suivre ces jeunes à travers des conseils et éducation, je crois qu’on aurait aussi gagné », a-t-il lancé sur les ondes.

Ce énième cas de désordre enregistré, intervient alors que plusieurs autres forfaits notamment la pratique sexuelle lors des grandes célébrations religieuses et que les auteurs ne sont pas encore identifiés pour être sanctionnés. Cette pratique perdure malgré que des mesures aient été prises.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires