RCA: échec de l’appel à une ville morte à Bangui

0
294
Centrafrique-Bangui-Ndjoni-Sango
Une vue de la ville de Bangui en pleine circulation @Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 9 Janvier 2023—(Ndjoni Sango): Ce lundi 9 janvier devrait être une journée noire à Bangui, la capitale centrafricaine, comme l’ont prédit ceux qui ont souhaité la descente en enfer de la RCA, à travers des tracts et appels à une ville morte. Au regard des mouvements de circulation dans la ville de Bangui, des activités commerciales et administratives, cet appel à la paralysie a reçu aucune réponse de la part de la population.

Durant le week-end écoulé, des tracts et appels à une ville morte à Bangui ont circulé sur les réseaux sociaux. Mais tôt le matin, la circulation, le commerce et par la suite les administrations vont bon train. Du moment où nous écrivons ces lignes, aucun signe d’une ville morte n’a été constaté.

La population vaque librement à ses activités. Pendant que les commerçants ouvrent les portes de leurs activités, les élèves et étudiants, ainsi que les fonctionnaires ont quant à eux pris le chemin de l’école et du travers.

Par ailleurs, le gouvernement a pris des mesures à la veille pour parer à toute éventualité. Ainsi, des forces de l’ordre ont été déployés dans plusieurs lieux stratégiques, notamment les carrefours et les grands axes de la capitale.

Pour l’heure, Bangui demeure une ville qui vit dans un contexte socio-économique difficile, d’où l’appel à une ville morte pour protester contre les prix des produits hydrocarbures qui ont été revus à la hausse la semaine dernière par le gouvernement, face à une tension de trésorerie.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires