RCA: les conducteurs de taxi et bus insatisfaits des tarifs fixés par le gouvernement

0
41
circulation de bus et taxi dans la ville de Bangui

Par Marly Pala

Bangui 11 janvier 2023—(Ndjoni Sango) :  Le prix de carburant depuis la pompe a été revu à la hausse par un arrêté du gouvernement. A cet effet, les tarifs de transports interurbains collectifs et les taxis-moto ont été modifiés, selon les parcours. Ce que le syndicat des conducteurs des taxis et bus ne s’y retrouvent pas et se disent encore insatisfaits.

Depuis le début de l’année en cours, le prix des produits pétroliers a été revu à la hausse depuis la pompe, selon un arrêté interministériel. Et l’augmentation de ces prix cause de sérieux problèmes dans la vie quotidienne de plusieurs centrafricains, en ce qui concerne les petits déplacements pour des activités.

Eu égard à cela, le gouvernement a arrêté les tarifs de transport interurbain et des taxis-moto selon les différents parcours kilométriques afin de stabiliser le prix.

Ce qui ne satisfait pas le syndicat des conducteurs des taxis et bus, qui dit vouloir renégocier avec le gouvernement : « En ce qui concerne la question du tarif, nous ne sommes pas encore d’accord. Car, certains chauffeurs adoptent encore les tarifs de 250 F et 300F. Ce qui est un problème que nous devrons résoudre. A cela, nous allons nous concerter en syndicat afin de revenir auprès du gouvernement afin de plaider le sort des conducteurs par rapport aux tarifs fixés par le gouvernement », a affirmé  Gracien Ndema, secrétaire général du syndicat des conducteurs des taxis et bus.

Cet arrêté fixant les nouveaux tarifs de transport, intervient au moment où la plupart des Centrafricains éprouvent des difficultés à circuler, faute des prix élevés et variés du transport interurbain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires