RCA: confusion et risque de nombreuses défections au sein de la CPC

0
251
rebellion-cpc-ndjoni-sango-centrafrique
Les leaders des groupes rebelles de CPC dont l'ancien président François Bozizé

Par Socrates Fibanga

Bangui 18 Janvier 2023- (Ndjoni Sango) : La CPC, cette coalition hétéroclite qui n’a pour dessein que de déstabiliser les institutions de la république traverse une sérieuse crise de leadership et il y règne la confusion. L’autorité des premiers responsables de cette nébuleuse dont le chef, le général d’opérette Bozizé est largement contestée et de nombreux hommes qu’ils ont enrôlés menacent de s’en prendre à eux et de faire défection.

C’est la confusion et l’indiscipline qui règnent actuellement au sein de la CPC. La France qui est le principal soutien de cette organisation criminelle à travers le groupe Castel a compris que leur funeste projet de mettre à sang et à feu le pays est voué à l’échec à cause de la présence des alliés russes et rwandais au côté des Faca, elle a donc pris ses distances avec le groupe.

Alors que leurs chefs sont logés dans des villas huppées et roulent dans des voitures climatisées à N’Djamena, les nombreux mercenaires recrutés par Bozizé et ses acolytes eux croupissent dans la misère, dorment dans la brousse à la merci des moustiques et se voient obligés de se livrer au grand banditisme afin de survivre.

L’ordre et la discipline s’en sont allés de la CPC et on ne sait pas qui à l’heure actuelle est le chef de cette organisation criminelle. C’est la confusion totale et chacun en fait à sa tête, car les FACA et leurs alliées ont neutralisée la mission de cette bande criminelle.

Revenus à la raison, nombreux aussi sont ceux qui voudraient cesser avec le maquis et rejoindre les valeurs et les idéaux de la république comme voulu par le Chef de l’État qui est d’ailleurs toujours disposé à les recevoir.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires