RCA: quand l’opposition décide d’asphyxier l’économie par tous les moyens

0
62
Les leaders d'opposition du BRDC

Par Mamadou NGAINAM           

Bangui 24 janvier 2023—(Ndjoni Sango) : La population centrafricaine ne cesse de s’interroger sur les manœuvres orchestrées par les leaders politiques et leurs complices. Cette classe politique qui se fait défier par les bons projets de société réalisés par le président Touadera n’a qu’une seule solution de riposter. Celle qui consiste à tout faire pour asphyxier non seulement l’économie du pays, mais également retarder les projets du développement.

Depuis quelques temps, l’économie centrafricaine connait une turbulence causée par un déséquilibre de trésorerie. Malgré cette situation, les hauts dirigeants continuent de fournir des efforts pour remonter la ponte.

Sauf que l’opposition ne cesse de tisser des plans malsains en complicité avec les groupes rebelles pour mettre à plat les institutions qui font générer de revenu à l’Etat centrafricain pour qu’il puisse éponger ces nombreuses charges régaliennes.

L’attaque coordonnée de Béloko dans la matinée du 21 janvier 2023 est l’une des preuves tangibles de leur manigance. Il ne se passe pas un seul jour où ces ennemis de la paix regroupés dans le BRDC ; CRT et la Code-2020, ne cessent d’infliger des souffrances atroces au peuple souverain qui sont devenues aujourd’hui, des victimes de leurs actes de barbarie.

Puisque tous leurs plans machiavéliques sont voués à l’échec selon le bilan, l’appel d’une ville morte qui a connu un échec, les manifestations sans impact contre la volonté du peuple sur le référendum constitutionnel, sans oublier les récentes attaques rebelles dans les différentes villes de Bangui, qui ont été repoussé par les Forces de défense et de sécurité et leurs alliés, pour les mettre hors-état de nuire.

Alors, la seule chose qu’ils ont c’est de ruiner ce pays en utilisant les groupes rebelles pour détruire l’unique douane de ravitaillement de Bangui. Le peuple ne peut pas plus continuer de subir de telle entorse à cause d’une poignée de la classe politique de l’opposition qui perd de repère à chaque fois.

Il est temps qu’une enquête soit ouverte afin que les complices et les auteurs de ces actes contre les institutions de l’Etat puissent répondre de leurs actes devant les juridictions compétentes.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires