RCA: la Minusca dans un jeu double pour protéger les criminels rebelles

0
89

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 25 janvier 2023—(Ndjoni Sango) : Tout se passe comme si la mission onusienne en Centrafrique, Minusca, et les criminels rebelles ont conclu un deal pour se couvrir et couvrir leur manœuvres visant à torpiller les effort de la paix. C’est le constat qui est fait sur l’affaire de transport du présumé criminel Moctar Younouss du MPC par un avion de la Minusca pour le faire échapper, alors qu’il a été arrêté par les FACA qui devaient le remettre à la justice. Mais un communiqué laconique de la Minusca sur cette affaire cache bien cette complicité qui les lie dans la déstabilisation de la RCA.

En effet, Moctar Younouss est un ancien militaire de l’armée nationale (FACA) avant d’intégrer l’ex-rébellion Seleka pour devenir membre influent du groupe rebelle MPC de Mahamat Al-Khatim.

Sous la casquette de ce mouvement, il a compris des séries d’atrocités dans les localités sous contrôle entre temps du MPC. Il a été donc cherché par la justice centrafricaine. Finalement, il a été tombé dans le filet des forces armées centrafricains qui lui ont mis la main dessus.

Contre tout attente, le criminel Moctar Younouss va bénéficier d’un appui de la Minusca pour s’échapper des mains de la police centrafricaine. Le 13 janvier dernier, il a pu bénéficier d’un vol d’aéronef de la Minusca, sous le numéro « UNO-303P/LET410» pour s’échapper à la justice centrafricaine.

Les médias centrafricains en ont fait écho et ont dénoncé ce jeu double de la Mission onusienne qui ne joue pas franc jeu avec les autorités centrafricaines. Bizarrement dans un communiqué laconique publié le 20 janvier, la Minusca a tenté de se justifier de son coup monté mais avec de difficulté comme un présumé coupable qui n’arrive pas à se défendre devant la barre.

« En raison de menaces sérieuses et crédibles à l’encontre de trois personnes, dont deux enfants mineurs, y compris de menaces de mort, la Mission a procédé à leur relocalisation à Bangui, le 13 janvier 2023, après avoir vérifié que l’individu n’était pas impliqué dans des activités illégales ou criminelles, y compris de participation à un groupe armé, ni d’une procédure judiciaire engagée à son encontre », a expliqué la Minusca dans son communiqué qui suscite de nombreuses interrogations.

Sur quelles données la Minusca se base pour dire que Moctar Younouss ne fait-il pas l’objet de poursuite judicaire, n’est-il pas impliqué dans des activités criminelles ou bien n’est-il pas membre d’un groupe armé ? Pourquoi la Minusca lui a-t-il transporté dans son vol, alors que son nom n’a pas figuré sur le bordereau d’embarquement ? Or, la Minusca ne peut en aucun cas fait embarquer des individus dont les noms ne figurent pas sur le wever d’embarquement.

Pourquoi sa relocalisation, alors que le mandat de la Minusca n’en évoque dans aucun paragraphe ? La Minusca protège-t-elle les criminels armés contre des poursuites judiciaires ? Ce sont là des questions qui font réagir plusieurs observateurs sur le fonctionnement ambigu de la Minusca en RCA.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires