RCA: ouverture du 6 février au 8 mars de la première Session Criminelle de l’année 2023

0
36
session criminelle de la cour d'appel de Bangui

Par Marly Pala

Bangui, le 25 janvier 2023—(Ndjoni Sango). En vue de juger les crimes et plusieurs autres cas de violences causés en République centrafricaine, dont les présumés auteurs sont en détentions provisoires, la première Session Criminelle pour l’année 2023 sera ouverte du 6 février au 8 mars prochain. L’annonce a été faite par Jacques Ouakara, Procureur Général près la Cour d’Appel de Bangui, lors d’une conférence de presse.

Plusieurs cas de crimes et autres atteintes à la vie humaine, voire des détournements ont été enregistrés en République centrafricaine, pendant les crises sécuritaires qui se sont perpétrées dans le pays. A cet effet, plusieurs auteurs et coauteurs de ces actes ont été arrêtés, d’autres déjà jugés.

Pour cela, la Session Criminelle siège au moins deux ou trois fois chaque année afin de trancher ces différents cas. Pour cette année 2023, les premiers procès se dérouleront à partir du 6 février prochain selon Jacques Ouakara, Procureur Général près la Cour d’Appel de Bangui : « En principe, les audiences de tirage au sort auront lieu le vendredi 27 janvier prochain, mais ils n’auront pas lieu. Donc les audiences démarreront le 6 février pour prendre fin le 8 mars sauf s’il y a imprévu. Nous avons un peu plus de 50 accusés pour au moins 25 dossiers. Il y a beaucoup plus comme dans la session précédente, des dossiers de viol,  d’associations des malfaiteurs, de détention illégale d’armes et de munitions de guerre et quelques cas de vol à mains armées. Et mon souhait est que les témoins, les victimes et toutes les personnes qui ont des informations à mettre à la disposition de la Cour, viennent déposer pour aider la lanterne de la Cour à rendre des décisions justes. Et nous pensons que pour éviter la stigmatisation, il est important que les victimes et les témoins soient protégés », a-t-il affirmé.

Cette première cession criminelle de l’année en cours siègera sur les différents cas de viol, association des malfaiteurs, de détention illégale d’armes et de munitions de guerre et plusieurs cas de vol à mains armées.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires