RCA: le chef rebelle du FDPC, Abdoulaye Miskine, se retire du nouveau gouvernement

0
5963
Centrafrique-Abdoulay-Miskine-Ndjoni-Sango
Abdoulaye Miskine du FDPC lors des pourparlers de Khatoum en janvier 2019@ photo Erick Ngaba

Abdoulaye Miskine du FDPC lors des pourparlers de Khatoum@photo Erick NgabaPar Erick NGABA
Bangui 23 mars 2019–(Ndjoni Sango): C’est comme un coup de foudre pour le gouvernement du premier ministre centrafricain Firmin Ngebada, à peine établi vendredi soir. Le chef rebelle du Front Démocratique pour le Peuple Centrafrique (FDPC), Abdoulaye Miskine, vient d’annoncer aujourd’hui son retrait du nouveau gouvernement où il est nommé ministre de la modernisation de l’administration. 
Le nouveau gouvernement centrafricain publié hier vendredi vient de prendre un coup. Alors que ce gouvernement issu des pourparlers de Khartoum et d’Addis Abeba, ouvre massivement de places à l’intégration représentants des groupes armés, des mécontentements commencent à se faire enregistrer.
À travers un communiqué dont Ndjoni Sango s’est procuré une copie, Abdoulaye Miskine dit se retirer du gouvernement remanié.
Pour le président du FPDC, le président centrafricain Faustin Archange Touadera et son premier ministre Firmin Ngrebada devraient plutôt nommer un autre représentant de son mouvement que lui-même.

«Le FDPC n’a jamais réclamé un poste ministériel pour son président; et celui-ci n’entend pas participer personnellement au gouvernement», précise le communiqué.

Abdoulaye Miskine indique dans le communiqué que sa participation aux pourparlers de Khartoum et d’Addis Abeba est sans intérêt mais plutôt dans la recherche effrénée de la paix.
Même s’il est signataire de l’accord de paix de Khartoum, le FDPC est non signataire du communiqué final des discussions à Addis Abeba ayant conduit au remaniement technique du gouvernement Ngrebada.

avatar
  S’abonner  
Notifier de