Quel bilan fait-on des quatre ans de Touadéra au pouvoir ?

0
428
Faustin-Archange-Touadera-president-centrafricain
Faustin Archange Touadera, Chef de l'Etat centrafricain

Par Marly PALA

Faustin-Archange-Touadera-president-centrafricain
Faustin Archange Touadera, Chef de l’Etat centrafricain

Bangui 28 mars 2020—(Ndjoni Sango). Le président de la République Faustin Archange Touadéra totalisera quatre ans à la tête de l’Etat, le 30 mars prochain après être élu démocratiquement en 2016. Quel bilan fait-on de ses quatre années sur l’aspect sécuritaire?
Après les crises militaro-politiques qui ont secoué et fragilisé la République Centrafricaine durant plusieurs années, les fils et filles de Centrafrique avaient porté leurs choix sur Touadéra lors des élections démocratiques, groupées de 2016. L’époque où le pays est encore en situation de post-conflit.

Quel bilan fait-on du point de vue sécuritaire ?

Malgré l’incessante montée des groupes armés, occupant la majeure partie des préfectures de la République Centrafricaine, le climat sécuritaire tente de s’améliorer avec le redéploiement des Forces Armées Centrafricaines (FACA) et des Forces de Sécurité Intérieures (FSI), appuyées par les institutions internationales dont la MINUSCA, dans certaines zones occupées par ces groupes réfractaires.
Et grâce à l’appui technique, matériel et financier des partenaires au développement, des institutions et communauté internationales, les hostilités et le nombre des personnes déplacées suite aux multiples conflits ont connu une légère baisse.
Après la signature de l’accord de paix de février 2019 entre le gouvernement et les groupes armés, la situation sécuritaire s’améliore malgré quelques affrontements entre les groupes rivaux. A cela, on peut affirmer une légère avancée dans le processus de paix.
Rappelons que l’insécurité a daté de plusieurs années ensuite l’avènement de la coalition Séléka en 2013 et des anti-balaka qui a plongé le pays dans le chaos total, faisant déplacer des dizaines de milliers de centrafricains à l’étranger et causant plusieurs pertes en vie humaine.
Et grâce au retour à l’ordre constitutionnel de 2016, l’hémorragie a pu être apaisée par les multiples efforts consentis des autorités en place et de la Communauté Internationale.
En sus de cela, on peut dire que la République Centrafricaine a connu une légère amélioration sur l’aspect sécuritaire durant les quatre ans de Faustin Archange Touadéra, malgré que l’autorité de l’Etat ne soit pas encore restaurée sur toute l’étendue du territoire.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments