RCA : les artistes mobilisent la population à s’enrôler sur la liste électorale

0
474
Centrafrique-enrôlement-Ndjoni-Sango
Les artistes sensibilisateurs sur le recensement électoral @photo Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 4 Juillet 2020—(Ndjoni Sango) : Une caravane pour la mobilisation de la population centrafricaine est lancée par les artistes dans les huit arrondissements de Bangui, Bégoua et Bimbo. Cette mobilisation du collectif des rappeurs centrafricains (CRC), vise à sensibiliser les électeurs à s’inscrire massivement sur la liste électorale. Une initiative du projet élections démocratiques, participatives et citoyennes (EDPC), en partenariat avec l’autorité nationale des élections (ANE).

Durant trois jours, les rappeurs centrafricains de toute catégorie se sont engagés dans la dynamique de mobilisation des électeurs, à prendre part massivement aux opérations d’enrôlement, lancées par l’ANE le 30 juin dernier.

De l’avis de certains rappeurs, cette caravane a permis de toucher certains électeurs qui ne sont pas encore informés sur la date du lancement de l’inscription sur la liste électorale.

« M’inscrire sur la liste électorale, c’est mon droit et devoir de citoyen qui va changer l’histoire de mon pays », tel est le thème de cette grande mobilisation de masse organisée par les rappeurs centrafricains, sous la coupe du projet EDPC.

Selon les responsables du projet EDPC, cette caravane permet aux électeurs dans les coins et recoins, d’être mieux informés sur la période de l’enrôlement fixée par l’ANE.

Pour le coordonnateur du projet EDPC Crépin Azouka, il y a un faible taux de participation des électeurs constaté, dans les opérations de l’enrôlement sur la liste électorale. Selon lui, il importe que l’ANE puisse réfléchir à la formation des relais communautaires à travers ledit projet, afin de faire une vaste campagne de sensibilisation de proximité, dans tous les quartiers de Bangui, pour mobiliser plus d’électeurs à s’enrôler.

« Nous avons constaté qu’il y a un faible taux de participation des électeurs sur la liste électorale, ce qui est lié à un déficit d’information de la part de ceux-ci. Ce qui importe pour l’ANE et ses partenaires de voir comment appuyer le projet EDPC, et certaines organisations de la société civile, de former les relais communautaires, qui feront des sensibilisations de proximité pour impulser les électeurs à s’inscrire massivement sur la liste électorale », a constaté Crépin Azouka, Coordonnateur du projet EDPC.

Interrogé par la rédaction du journal Ndjoni Sango, un habitant se trouvant dans les confins de Bimbo5, dit n’avoir pas été informé sur le début des opérations de l’inscription sur la liste électorale.

Pour lui, c’est grâce à la caravane des artistes rappeurs qui lui a permis de savoir exactement la date de l‘enrôlement lancée par l’ANE.

« Je ne suis même pas informé du lacement effectif de l’inscription sur la liste électorale par l’ANE. C’est grâce à la caravane de ces artistes que je me rends compte de cela. Je verrai comment faire pour que je m’inscrive au courant de cette semaine, et, comme ils nous ont dit que cela durera pour des semaines, donc j’aurai tout le temps », a expliqué Ferdinand Biangadé, un habitant de Bimbo5.

Espérant que l’ANE tacherait de tout faire pour changer les stratégies de mobilisation et de sensibilisation des populations centrafricaines autour de différentes opérations visant la réussite du processus électoral dans sa globalité, afin d’éviter tout dérapage.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments