RCA : Bozizé et Meckassoua reçus à Brazzaville par Sassou Nguessou, à quel dessein ?

0
2419
Centrafrique-Bozize-Meckassoua-Ndjoni-Sango
L'ancien chef d'Etat centrafricain François Bozizé et l'ancien président du parlement Abdou Karim Meckassoua @montage photo Ndjoni Sango

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 5 juillet 2020—(Ndjoni Sango): C’était inattendu lorsqu’on annonçait que l’ancien Président Centrafricain François Bozizé et l’autre opposant au Président Faustin Archange Touadéra, à savoir Abdou Karim Mékassoua, ont été reçus à Brazzaville par l’éternel Président Dénis Sassou Nguessou. Entre temps, le peuple Centrafricain n’ayant pas été en possession d’informations très explicites des motifs ou du motif de cette visite éclair se pose la question de savoir si le sujet des élections en Centrafrique intéresserait le voisin Congolais.

Il est presque devenu coutumier de voire les voisins de notre pays s’impliquer dans les affaires intérieures concernant la vie des Centrafricains. L’histoire a montré que le Tchad, le Congo Brazza, le Gabon ont joué un rôle ou des rôles très délicats voire ambigus dans la gestion de la crise en République Centrafricaine.

Par le passé, Omar Bongo Ondimba avait été le grand médiateur dans la crise Centrafricaine pour résoudre le problème des mutineries à répétition.

Dépassé, l’Union Africaine avait dépêché l’ancien Président Malien Amadou Toumani Touré a réconcilié le Président Ange Félix Patassé, les mutins et les opposants ayant conduit à la formation d’un gouvernement d’Union nationale afin d’apaiser la situation et maintenir Ange Félix Patassé au pouvoir jusqu’aux prochaines élections.

Le régime de Bozizé aussi était soumis au même exercice jusqu’à ce que Sassou fatigué de jouer au sapeur pompier, s’est retiré pour laisser la place à Bono fils qui a pu faire ce qu’il pourrait faire.

Quand à Idriss Déby Itno, celui-ci est un véritable semeur des grains pourris qui ne font que germer de désolation en RCA même s’il prétend venir au secours de ses frères Centrafricains.

Aujourd’hui, les résultats obtenus à travers ces médiations sont médiocres puisqu’elles y découlent toujours de la déstabilisation de notre pays et le changement brusque des régimes qui se succèdent.

C’est pourquoi, la communauté Internationale à travers l’ONU est obligée de récupérer la situation pour mettre la RCA sous tutelle des Nations-Unies. Quand bien même que les données et les circonstances ne sont pas les mêmes mais il faut comprendre que nos voisins épient tout ce qui se passe en RCA et ils continuent de jouer des rôles flous qui échappent au contrôle de nos autorités et que le peuple joue toujours à l’ignorant.

Cette ignorance découle du fait que nous avons toujours tendance à donner plus de valeur aux étrangers et même à nos voisins que nous-mêmes nous considérant comme des dieux capables de changer notre vie ou notre statut.

Nous savions tous que Meckassoua est dans le réseau de Sassou Nguéssou depuis des années. Le Chemin de l’Espérance qui est son parti politique découle du programme de société de Dénis Sassou Nguéssou « la Nouvelle de l’Espérance ».

Ces deux compères ont toujours œuvré pour la déstabilisation de la RCA à partir des financements des actions occultes dont les rebellions ayant abouti aux départs de Patassé et de Bozizé du pouvoir et maintenant la tentative de déstabilisation du pouvoir en place par tous les moyens.

Nous, en tant qu’observateurs de la scène politique centrafricaine, savions que c’est grâce à l’intervention de Sassou Nguéssou auprès de Touadéra que Méckassoua est élu Président de l’Assemblée Nationale au détriment de Ziguélé resté impuissant face à ce changement de décision de Touadéra.

Mais sachant que Meckassoua seul avec son réseau interne ne pourront pas peser devant Touadera ni aux élections, ni par un coup de force, il fallait qu’il sollicite auprès de Sassou, son appui pour le retour de Bozizé au pays.

Cet ancien Chef de l’Etat ayant encore les reins solides dans l’armées et politiquement toujours débout, pourra apporter sa contribution dans l’exécution du plan machiavélique visant à déstabiliser le régime Mouvement Cœurs-Unis (MCU).

A contrario, l’autre hypothèse qui se pose, est celle de savoir si l’intervention de Sassou dans les affaires internes et surtout celle qui est d’actualité serait de demander à ces deux amis (Meckassoua et Bozizé) de déposer les armes. C’est-à-dire de renoncer à leur plan de déstabilisation du pays ? Ou encore, de déposer les armes qu’ils affûtent pour les élections et de s’aligner derrière Touadera en vue de poursuivre l’œuvre de la reconstruction du pays et de sa stabilisation ? Ou encore, ce serait un conseil pour que la COD-20-20 s’organise à ce qu’elle opte pour une candidature unique face à Touadera dès le 1er tour ?

Toutes les hypothèses sont possibles. Mais la version officielle n’est qu’un tremplin car en politique, tous les coups bas sont permis.

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments