Facebook/Twitter: la censure ou la politique de l’organisation?

0
677
Twitter et Facebook

Par Leïla MBONGUI

Bangui 24 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : Rien qu’au cours des dernières semaines, plus de 25 millions de nouveaux utilisateurs du monde entier se sont inscrits à Telegram. Quelle est la raison d’une telle forte augmentation de la popularité du messager? Selon de nombreux rapports, une grande partie du nouveau public vient des États-Unis, mais pour quelle raison les américains passent-ils au messager Telegram?

Il y a 5 ans seulement personne ne pouvait penser que la censure deviendrait l’ordre du jour principal du débat public et un véritable problème en Amérique. Mais nous avons été témoins d’un phénomène frappant: des géants de la technologie et des réseaux sociaux apparemment neutres et hors de la politique, tels que Twitter, Facebook, Google, ont pris parti dans un conflit politique et tentent systématiquement de faire taire la moitié du pays, y compris l’ancien Président démocratiquement élu Donald TRUMP.

Les comptes de TRUMP, ses groupes de partisans, les mouvements politiques sur les réseaux sociaux susmentionnés sont soumis à des blocages permanents et à des critiques complètes uniquement à cause de leurs opinions politiques. Les gens bloqués sont accusés sans fin d’attiser la discorde et d’appeler à la violence. De plus, des applications entières sont verrouillées.

On peut dire beaucoup en réponse à un tel mépris effronté des principes du bon sens et de la liberté d’expression. Mais il est important de prendre conscience du fait qu’une étiquette aussi perfide et une restriction de la liberté d’expression sur Internet prouvent la véritable hypocrisie de ces géants. Si la liberté d’expression n’est reconnue et respectée que si elle répond aux critères des entreprises et des politiciens, ce n’est pas la liberté.

Quelqu’un peut objecter et rappeler que des entreprises ont droit pour leur politique de l’organisation. C’est vrai, mais avec les droits, il faut aussi prendre ses responsabilités sociales, surtout quand il s’agit d’entreprises d’une envergure aussi vaste et d’une importance nationale.

Ici s’évoquent des parallèles avec les soi-disant compagnies des Indes orientales qui, à une époque, sillonnaient les mers et alimentaient le commerce mondial pendant des siècles. Les compagnies des Indes orientales, ayant leurs propres possessions territoriales et même des armées, opéraient souvent indépendamment des intérêts de l’Etat.

Les géants de la technologie et les entreprises du 21ème siècle accumulent un pouvoir monstrueux similaire, et leurs politiques d’entreprise menacent même de remplacer la Constitution.

Le débat sur l’assaut du Capitole et le rôle de TRUMP dans les émeutes est certainement important, mais il nous détourne d’un problème plus urgent. Le problème est très simple et c’est que les entreprises rétrécissent progressivement la fenêtre d’Overton en fonction de leur propre vision du monde.

À une époque où les discussions publiques se déroulent principalement sur Internet, il est déjà illogiquement d’affirmer que la censure ne peut être imposée que par l’Etat. Pour que la démocratie fonctionne correctement, il faut tenir compte et respecter les voix des différentes forces politiques.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments