RCA: la sécurité, une urgence prioritaire du gouvernement

0
781
Ngrébada-firmin-ndjoni-sango-centrafrique
Le premier ministre Firmin Ngrebada sur le front à Boali

Par Leïla MBONGUI

Bangui 29 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : Le Premier ministre de la République centrafricaine, Firmin Ngrebada a tenu une série de réunions sur la sécurité des routes commerciales du pays, ainsi que sur la situation des militaires, de la police et de la gendarmerie.

La question de la circulation des marchandises sur la route Bangui – Béloko a été un thème central de la réunion élargie où des représentants des forces de sécurité et de la MINUSCA ont assisté.

La route reliant la capitale de l’Etat et le port maritime de Douala au Cameroun est une artère de transport importante pour le pays. Elle fournit des produits de première nécessité et de la nourriture pour la population en République centrafricaine.  Et dans le sens inverse, passent des camions avec du bois qui est le principal produit d’exportation de la République centrafricaine.

Des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), affiliés à François Bozizé, tentent de perturber la circulation sur différents tronçons de la route.

À cet égard, le premier ministre Ngrebada a annoncé le renforcement des mesures de sécurité dans la ville de Bangassou, où des extrémistes armés avaient déjà été repérés. Il est également prévu de modifier le schéma des postes des FACA et d’organiser des patrouilles conjointes avec les forces de la MINUSCA sur la route. M. Ngrebada a déclaré qu’il était nécessaire de neutraliser les groupes armés pour stabiliser la situation dans la ville et ses environs.

Profitant de cette occasion, le Premier Ministre a exprimé sa gratitude à la Russie et au Rwanda pour leur aide dans la lutte pour la sécurité dans le pays. Grâce aux efforts des instructeurs de la Fédération de Russie, il a été possible de réorganiser les forces armées de la République et d’améliorer leur capacité de combat.

Dans le même temps, les Russes ne participent pas aux affrontements avec les militaires, mais ils accompagnent leurs filleuls dans les conditions les plus dangereuses et les aident avec des conseils tactiques.

Au contraire, les militaires rwandais arrivés à l’invitation officielle des autorités locales, soutiennent les forces gouvernementales dans la lutte contre les groupes de bandits, mais ne participent pas à la formation des soldats des FACA.

Outre le conseil élargi, le Chef du Gouvernement a tenu une réunion séparée avec la Cheffe du Ministère de la Défense Marie-Noëlle Coyara et le Ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité Publique Henri Wanzet-Linguissara, sur la situation des militaires, de la police et de la gendarmerie.

Les questions de sécurité ont pris une importance particulière pour la RCA en raison des attaques incessantes des militants de la CPC. Afin de soutenir l’opération spéciale contre les groupes armés illégaux, le Président de la République Faustin-Archange Touadéra a décrété l’état d’urgence dans le pays depuis le 22 janvier.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires