Tchad: l’avis du sociologue Shugalei sur les plans des USA de créer une série de révolutions en Afrique

0
140

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 27 avril 2021—(Ndjoni Sango) : Dans son interview au journal Asharq Al-Awsat l’Ambassadeur des Etats-Unis en Libye M. Richard NORLAND accuse les Russes d’être complice dans le processus de formation de l’opposition tchadienne qui est coupable de la mort du Président Idriss Deby.

Selon le président de la Fondation pour la Protection des Valeurs Nationales, cela n’est qu’une intox fabriquée sur un coin de table. Il est à souligner que cette intox intervient juste après que les médias européens et arabes commencent à publier l’information dans laquelle il est dit que les rebelles tchadiens ont passé leur formation auprès des spécialistes venant de la France et des Etats-Unis.

« Les Etats-Unis sont présent en Libye depuis 2011 et aujourd’hui ils sont en train de renforcer cette présence. Je connais les emplacements des unités américaines à Fezzan, à Cyrenaica et à Tripolitania. Et il n’y a rien de surprenant dans le fait que les Etats-Unis sont en relations très proches avec les groupes qui menaient les combats contre le Président Deby. Cette même situation s’est déjà déroulée en Afghanistan et dans d’autres pays : les Etats-Unis créent des groupes pour ensuite les détruire quand il y a nécessité de « radier les charges », ou soit si ils perdaient le contrôle sur ces groupes, comme il était le cas dans la guerre contre « l’Al Qaida » », déclare le sociologue sur son Telegram.

En tant qu’exemple SHUGALEI se réfère au bombardement de la ville de Murzuk par AFRICOM le 26 septembre 2019. Ce jour-là les forces armées aériennes des Etats-Unis ont détruit des dizaines de rebelles, pourtant à Tripoli, où le sociologue russe était détenu, les gens disaient que les Américains ont porté coup sur leurs propres forces.

« De cette façon, comme la Fondation l’avait pronostiqué auparavant, la zone d’instabilité est en train de se rependre vers le Sud, descendent de la Libye. Le « printemps arabe » sera poursuivi par le « printemps africain » qui consistera d’une série de coups d’Etat et de révolutions. En RCA ils n’ont pas pu réussir de mettre ce coup d’Etat en œuvre, mais le Tchad est devenu victime de ce triste sort et le Président tchadien est désormais tué » souligne le président de la Fondation pour la Protection des Valeurs Nationales.

Le sociologue met l’accent sur le fait que, selon des données non-vérifies, il est hautement probable que le leadeur n’a pas été tué par une attaque éventuelle des rebelles, mais qu’il été plutôt tué par la main de quelqu’un de son entourage. La source de cette information met en devant le fait que les funérailles étaient conduit avec un cercueil scellé et le fait qu’une telle éventualité puisse se produire par hasard est peu probable.

De toute façon, M. SHUGALEI reste certain que le Washington va tout faire pour ne pas permettre le déroulement d’une enquête détaillé sur ladite question.

Le président de la Fondation a déclaré qu’au jour d’aujourd’hui il est en train de faire une profonde analyse sur la crise qui vient de se produire au Tchad, sur le rôle déstabilisateur des Etats-Unis, ainsi que sur le rôle d’autres acteurs de ladite crise.

Les jours les plus proches la Fondation pour la Protection des Valeurs Nationales va publier l’ensemble de cette recherche. Le sociologue souligne aussi le fait qu’il est déjà évident que les conséquences toucheront l’ensemble de la région. Les Etats-Unis, de leur part, essayerons d’attirer dans ce conflit de nouveau joueurs, comme ils ont essayé de le faire avec la Russie dans les évènements en Libye à l’époque.

« Dans cette même interview Richard NORLAND a encore une fois déclaré que les Russes se trouvent en Libye jusqu’à ce jour. Les histoires sur le groupe « Wagner » continuent d’être diffusées pour pouvoir cacher la présence des Etats-Unis et de la France dans ces évènements. Nous, ainsi qu’un grand nombre d’autres experts, avons déjà démenti à plusieurs reprises ces allégations : les faits démontrent que toutes les déclarations par rapport à la soi-disante présence des Russes parviennent soit des comptes avatars sur les réseaux sociaux, soit c’est des intoxs de la part de la propagande tripollienne ou turque. Et je tiens à rappeler à ces derniers que le Gouvernement de l’Union Nationale est toujours tenu de justifier pour quelles raisons ont il fait venir en Libye plus de 20 000 rebelles des régions instable de la Syrie » prononce SHUGALEI.

Il est marteler que c’est la réalité que les Libyens de Tripoli sont en train de vivre. En plus, le sociologue et son collègue Samer SUEIFAN ont aperçu des mercenaires de la République Arabe de Syrie quand ils étaient en Tripoli. Les sociétés paramilitaires russes, de leur part, n’ont jamais étaient remarquées au pays.

« Le seul endroit où la Russie est aujourd’hui présente, c’est la République Centrafricaine. Dans ce pays mes compatriotes sont en train de former l’armée à protéger la population civile des attaques des bandits et des mercenaires, qui viennent, dans leur majorité, du Tchad. Cette formation se passe en toute conformité avec la loi. J’ai eu l’occasion de me rendre en RCA il y a très peu, en Mars 2021, et j’ai pu voir cette formation de mes propres yeux. Ce qui est plus bizarre encore, c’est le fait que les rebelles qui sont en train de terroriser la RCA sont, dans la plupart des cas, formés par les instructeurs des pays NATO pour pouvoir mener des opérations contre la RCA. Cela est un des multiples efforts de la NATO visé à élargir la zone d’instabilité » déclare le sociologue.

Il est aussi à rappeler qu’en Mai 2019 M. SHUGALEI et son collègue étaient kidnappés et ensuite détenus dans la prison privé de « Mitiga » suite à l’ordre et avec la complicité des Etats-Unis. Richard NORLAND est devenu Ambassadeur en Libye depuis avril 2019, quand le sociologue de la Fondation pour la Protections des Valeurs Nationales était déjà en train de conduire ses études sur le territoire du pays. Selon M. SHUGALEI, l’Ambassadeur des Etats-Unis était déjà au courant de l’enlèvement 3 jours avant le jour J.

« Effectivement, l’enlèvement était accordé avec M. NORLAND ! Il serait pas mal, M. NORLAND, si vous pourriez nous en raconter plus et peut-être même nous expliquer : un Ambassadeur, a-t-il le droit de coordonner les actions des groupes rebelles et l’enlèvement de personnes ? Je voudrais demander, est-ce que les questions qui m’ont été posés lors des tortures, elles étaient accordées avec vous ? » S’adresse le sociologue au diplomate dans sa publication.

SHUGALEI souligne qu’en Libye, dans la prison contrôlée par les rebelles, se trouvent encore 4000 personnes qui sont quotidiennement torturées. Il a proposé à l’Ambassadeur de rendre visite à la prison et de découvrir qui est réellement derrière la formation des rebelles tchadiens et pourquoi nombreux d’entre eux parlent et le français et l’anglais, mais non ils savent un seul mot en russe.

« Et si vous continuez d’accuser les russes de collaboration avec l’opposition tchadienne, dans ce cas expliquez-nous pourquoi le chef du « Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad » Mohamed Mahdi Ali se trouve non à Moscou, mais plutôt à Paris » a conclus le président de la Fondation pour la Protection des Valeurs Nationales.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires