RCA: un braquage de moto a tourné au drame d’un soldat FACA dans Bimbo 2

0
118
une vue du marché Km5 dans le 3è arrondissement de Bangui@photo Erick Ngaba

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 7 mai 2021— (Ndjoni Sango) : Les quartiers de Cattin, Foyer de la charité situés dans Bimbo 2 ont connu un théâtre de violence armée le jeudi 6 mai 2021. Trois jeunes bandits du KM5 ont braqué une moto et ont occasionné la mort d’un soldat des Force Armée Centrafricaine (FACA) qui tentait de riposter au braquage des bandits.

Tout a commencé le jeudi dernier dans les après-midi quand trois malfrats armés du KM5 dans le 3ème arrondissement de Bangui ont tenté de braquer une moto vers Cattin. Ils ont été interpellés par les braves jeunes du quartier Cattin qui ont réussi à mettre la main sur l’un d’entre eux pendant que les deux autres malfaiteurs ont réussi à prendre fuite.

L’autre braqueur qui a été appréhendé a été conduit directement au poste de la gendarmerie situé à Cattin pour des investigations et des dispositifs sécuritaires. Quelques minutes plus tard, les deux autres qui ont pris fuite sont revenus avec quatre autres malfrats tous armés pour libérer leur ami braqueur. Ils ont réussi à le libérer alors qu’il était en détention entretemps dans les cellules du poste de la gendarmerie malgré la présence des forces de sécurité.

Cette situation a occasionné le mécontentement de la population de Cattin et Foyer qui ont hurlé sur les gendarmes ayant laissé des malfrats civiles armés de prendre de force leur compagnon dans la cellule des forces de l’ordre.

Un témoin ayant vaincu la scène et préfère garder l’anonymat s’explique sur ce drame : « C’est inadmissible ce que font les gendarmes qui sont basés à Cattin précisément proche du terrain de football de Sagbado. Ils étaient nombreux que ces malfaiteurs et comment est-ce possible qu’ils puissent libérer un détenu qui est un braqueur dans leur cellule ? ».

Arrivée sur la scène, un soldat des FACA a tenté de riposter aux braqueurs a été tué après échange de tirs avec les malfrats.

Une habitante du secteur raconte dans quelle circonstance le soldat FACA a trouvé la mort :

« Après leur avoir libéré de force leur compagnon, les braqueurs venus de KM5 ont fui sur leurs motos dans les montagnes de Saint Kizito. Ils ont croisé un soldat FACA qui a riposté à leurs braquage et ils lui ont tiré dessus au niveau de poitrine. Nous regardons la scène de loin en courant, c‘est triste ce qui s’est passé », a-t-elle déploré.

Signalons que les quartiers Cattin, Foyer de charité étaient connus pour de nombreux cas de braquage des motos et autres types de violences à main armée. C’est cette recrudescence de violence qui a poussé le ministère de la défense a installé des postes de police et de gendarmerie que sont des Forces de Sécurité Intérieures (FSI), dans le but d’y ramener la quiétude.

Des enquêtes sont en cours pour élucider cette affaire dramatique et mettre la main sur ces ennemis de la paix, car la force reste à la loi. Affaire à suivre !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments