RCA: à quel point les journalistes de RFI sont-ils objectifs?

0
299
Soutien de la diaspora centrafricaine de France aux actions de la Russie en RCA

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 13 juin 2021—(Ndjoni Sango) : Le 12 juin, 15 personnes se sont rassemblées près de l’ambassade de Russie à Paris pour s’opposer à la présence de spécialistes russes en RCA et pour le début d’un dialogue inclusif entre le gouvernement et les groupes armés. Les organisateurs étaient Rodrigue Prudence Mayté, Axime Cesaire Oronindji et Erick Le Pacha Tchindeph. Il faut noter que cette action a été planifiée et préparée à l’avance.

Immédiatement un article qui a parlé d’une grande manifestation à Paris contre les mercenaires russes, qui a rassemblé plusieurs dizaines de personnes est apparu sur RFI. Ce qui est amusant, c’est que juste de l’autre côté de la rue, il y avait une manifestation en soutien à la Russie et aux spécialistes russes en RCA, organisé spontanément par des Centrafricains indifférents résidant à Paris.

Cette manifestation n’avait même pas d’organisateurs spécifiques. C’était une impulsion sincère des Centrafricains qui suivaient les événements et voulaient la paix et l’ordre pour leurs proches et le peuple centrafricain.

Drôle de chose. Les journalistes de RFI écrivent sur une manifestation où assistent 15 personnes et qui est considéré comme un grand événement. Mais pas un mot sur l’autre manifestation. Quésaco? Subjectivité journalistique? Les préjugés? Ou bien juste un article payant? Ou c’est de la propagande française?

Si nous parlons d’objectivité journalistique, alors deux points de vue doivent être présentés afin que le lecteur qui les a familiarisés choisisse le côté le plus préféré. L’article publié par RFI se distingue à nouveau par une partialité dans la présentation des faits, qui retrace le discrédit de la Russie en tant qu’allié de la République centrafricaine.

Et encore, il ne parle pas des crimes commis par les groupes armés au cours des dix dernières années, des crimes de François Bozizé, qui a voulu commettre un coup d’état, ni de l’inaction des casques bleus de la MINUSCA. Il s’avère que ce sont les instructeurs russes qui sont responsables de tous les maux du peuple centrafricain.

Dans l’univers des journalistes de RFI les chefs de groupes criminels armés François Bozizé, Ali Darassa, Mahamat Al Khatim, Noureddine Adam, le décédé Sidiki Abbas, ceux qui au cours de plus de dix ans ont pillé et massacré les centrafricains sans jugement, sont-ils des gens bons et gentils qui souffrent pour tout le peuple centrafricain?

Il s’avère que les organisateurs de la manifestation contre les instructeurs russes ne remarquent pas les crimes des groupes armés en RCA, ne remarquent pas le désir de millions de Centrafricains de vivre en paix et en sécurité. Les journalistes de RFI partagent pleinement cette position.

Les bailleurs pro-français ne veulent pas la paix en Centrafrique, ils ne veulent pas que la République centrafricaine soit autonome dans ses décisions. Le temps des colonies est irrémédiablement révolu, mais la France continue de se comporter envers la RCA comme une maîtresse offensée.

Aujourd’hui il faut créer des relations de partenariat et ne pas agir par l’intermédiaire des agents d’influence, qui cherchent à attirer l’attention de la communauté internationale aux problèmes qui n’existent pas. Ces problèmes imaginaires sont nécessaires aux forces pro-françaises qui perdent rapidement leur influence dans la République centrafricaine.

3 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments