RCA: tuerie des civils dans la Ouaka, le parlement appelle à des actions fortes contre les groupes armés

0
105
Simplice Mathieu Sarandji président de l'Assemblée nationale @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 7 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : L’Assemblée nationale condamne fermement ce jeudi 7 octobre 2021, la tuerie en masse des personnes civiles dans la région de la Ouaka par les combattants rebelles de l’UPC dans le village Gbodobadja, situé à 18 km, sur l’axe Bambari-Alindao. Cette condamnation du parlement a été faite par le Président de ladite institution, Simplice Mathieu SARANDJI.

Les condamnations, suite à la  tuerie d’une vingtaine de civils dans la région de la Ouaka au Centre –est de la République centrafricaine le 5 octobre 2021, continuent de se faire entendre dans le pays. Parmi cette vague de condamnations, le Président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu SARANDJI n’est pas resté en marge.

Face aux médias, le Président du parlement centrafricain, au nom des ses collègues députés, a haussé le ton sur cet acte qu’il qualifie « d’odieux et de barbare contre des personnes civiles jouissant de leurs droits d’aller et venir sur le territoire centrafricain », a-t-il dénoncé avant de traiter les groupes armés de la CPC des « terroristes ».

La représentation nationale saisit également cette occasion pour demander au gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent, avec le concours des forces de défense et de sécurité, de la Minusca dont la mission selon le numéro 1 du parlement, est de protéger la population ; et des forces alliées, en vue de garantir la libre circulation des individus sur l’ensemble du territoire national.

Pendant que le parlement condamne cet acte commis par les forces non conventionnelles sur la population civile, occasionnant la mort d’une trentaine de personnes, des hommes lourdement armés, assimilés aux éléments de l’UPC, ont attaqué très tôt à partir de 5heures du matin de ce jeudi 7 octobre 2021, la ville de Ngakobo située à 60km de Bambari, toujours dans la Ouaka.

Cette récente attaque cible la position des forces armées centrafricaines (FACA) basées dans cette localité, et le bilan de cette attaque fait état de deux morts et plusieurs blessées selon des sources locales.

Suite à cette tuerie, le Chef de l’Etat a décrété le 6 octobre 2021 trois jours de deuil du 7, 8 et 9 octobre 2021 sur toute l’étendue du territoire national. Pendant ces trois jours de commisération, les drapeaux sont mis berne en mémoire des personnes tuées par les forces négatives dans la Ouaka.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires