RCA: quand l’excision change de format pour tromper la vigilance du public

0
237
Une scène de l'excision

Par Fofito Mattas

Bangui 28 mars 2022—(Ndjoni Sango) : Le phénomène de mutilation génitale féminine qui était très répondue entre-temps en RCA, a refait surface dans la capitale centrafricaine ces derniers temps. Sauf que cette pratique a pris une nouvelle forme et une autre appellation pour éviter des soupçons et les poursuites judiciaires par les organisations qui défendent les droits des femmes et des jeunes filles contre les violences basées sur le genre (VBG).

La République centrafricaine continue de faire face à la problématique du mariage précoce, et de l’excision. Ces pratiques constituent les violences basées sur le genre (VBG) qui restent encore un grand défi pour les acteurs et les institutions qui œuvrent pour les droits des femmes. Selon une étude faite par l’ONU Femmes, le taux de ces pratiques est en hausse avec 68%, faisant de la RCA le deuxième pays en Afrique après le Niger.

Ces pratiques sont revenues en force à cause de nombreuses crises politico-militaires à répétition qui ont secoué la RCA durant ces deux décennies et aussi certaines ethnies qui continuent de pratiquer l’excision comme l’une de leurs valeurs coutumières. Telles sont les causes de la montée en puissance de ces phénomènes. Et cela change de méthode aujourd’hui.

« De nos jours, Il y’a une tendance à la hausse de ces phénomènes, que ça soit le mariage précoce ou les mutilations génitales féminines. Dans la société actuelle, la pratique de l’excision a pris une nouvelle forme en ce sens qu’une fois l’excision pratiquée les parents organisent une cérémonie d’anniversaire pour célébrer la sortie de ses jeunes filles excisées », a dénoncé Ulrich Martial Sandy représentant du directeur pays de l’ONU Femmes

Face à une telle situation que doivent-faire les autorités compétentes pour éradiquer ces pratiques ? Lors d’un atelier de formation avec les femmes leaders de différentes associations le 26 mars 2022, plusieurs thématiques liées à la lutte contre les violences basées sur le genre ont été débattues afin de trouver des pistes de solution à ces pratiques jugées malsaines dans la société.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires