RCA: « Le basketball centrafricain sera mort et enterré, si la fédération est dissoute », Adolphe Mokongo

0
143
le commissaire FIBA pour le Centrafrique, Adolphe Mokongo en conférence de presse à Bangui en avril 2022 @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 6 avril 2022—(Ndjoni Sango) : Le ministère de la jeunesse et des sports a décidé lors d’une conférence de presse le mardi dernier de destituer l’actuel bureau fédéral de basketball, alors que la sélection nationale, appuyée par ledit bureau a démarré le stage préparatif, des éliminatoires de la coupe du monde. A cela, le commissaire FIBA pour la RCA, Adolphe Mokongo, rappelle que « le basketball centrafricain sera mort et enterré, si la fédération est dissoute ».

La sélection centrafricaine de basketball disputera la deuxième fenêtre comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde, le mois de juillet prochain. A cet effet, une vingtaine de joueurs locaux détectés après le tournoi de la présaison, a démarré les séances d’entraînement.

Cependant, le ministre de la jeunesse a pris une décision le mardi 4 avril, de dissoudre l’actuel bureau fédéral pour certains motifs. Ce qui peut impacter négativement sur l’avenir du basketball centrafricain.

A cet effet, Adolphe Mokongo, commissaire FIBA pour la Centrafrique, rappelle les conséquences qui pourront peser sur la République centrafricaine.

« Depuis le 4 avril, nous sommes tous au courant de ce qui s’est passé par rapport à ces décisions rendues par le département de la jeunesse et des sports. Et des commentaires qui ne sont pas bons ont été faits au niveau de la FIBA par certains collègues. Parce qu’il y a des problèmes qui sont enregistrés au quotidien autour du basket, alors que les gens se battent pour que cette fédération revive. Nous avons des rapports des activités de ce bureau fédéral qui parviennent au niveau de la FIBA. Et si on entend que la fédération est suspendue, cela a créé des troubles, mais heureusement que le président de la fédération a demandé à la FIBA d’attendre d’abord la réaction du tribunal administratif. Car, si la FIBA prend note de cette décision, la RCA sera suspendue et n’aura aucune aide financière, ni de participations à des compétitions, mais aussi pas de formation des techniciens. Et cela peut durer pendant des années, donc le basketball centrafricain sera mort définitivement », a-t-il rappelé.

Il faut rappeler que la République centrafricaine est toujours classée dans le groupe A comme l’un des grands pays d’Afrique en basketball. Elle perdra sa place avec des sanctions et amendes qui s’en suivent, si la décision de la destitution demeure d’actualité.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires