RCA: les menaces de la FIBA si la fédération de basketball n’est pas rétablie avant le 30 avril

0
117
Le ministre des sports Aristide Briand Réboas et le président de la fédération centrafricaine de basketball Aimé Serge Singha @ photo réseaux sociaux

Par Marly Pala

Bangui 15 avril 2022—(Ndjoni Sango): Le 7 avril dernier, le ministre centrafricain de la jeunesse et des sports a pris une décision de dissoudre le bureau de la fédération de basketball récemment élu. Cette décision intervient à un moment où la République centrafricaine se prépare pour la deuxième fenêtre des éliminatoires de la coupe du monde prévue début juillet à Abidjan en Côte d’Ivoire. C’est ce qui a fait réagir la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) pour la zone Afrique, qui décide de suspendre le pays de toutes ses activités. Ce qui constitue déjà un obstacle pour le développement du basketball centrafricain.

La République centrafricaine est l’un des grands pays d’Afrique en matière de basketball avec ses deux trophées continentaux. Cette nation de basketball est toujours classée dans le groupe A des compétitions internationales. Malgré même les différentes crises qui ont secoué le pays, la sélection centrafricaine se qualifie toujours pour les phases finales importantes des compétitions.

Mais ces derniers temps, beaucoup de maux gangrènent ce milieu sportif tant aimé et pratiqué par les centrafricains. Ceci, à cause du torchon qui brûle entre le ministère de la promotion de la jeunesse et des sports et la fédération centrafricaine de basketball. Cela a entraîné la décision de la dissolution du bureau fédéral nouvellement élu, alors que de nombreux défis sont en train d’être relevés à l’approche de la deuxième fenêtre des éliminatoires.

Suite à cette décision, la Fédération Internationale de Basketball a pris des mesures pour suspendre la République centrafricaine à des compétitions internationales, des formations et d’autres avantages. Ce qui suscite des réactions de certains fanatiques de la balle orange : « Pour commencer, notre pays connaît une régression en basketball. Et au lieu de chercher à pallier à ces problèmes, ces dirigeants mettent en exergue leurs antécédents et créent un blocus pour notre sport roi. Cela peut jouer déjà sur nos jeunes talents qui sont en train de monter. Nous voulons que cette situation soit vite résolue pour que notre équipe participe aux prochaines éliminatoires. Et le milieu sportif doit être neutre et hors de la gestion des pouvoirs publics. Donc pour nous, il faut remettre de l’ordre dans ce milieu », a-il clamé sous l’anonymat un supporteur de basketball.

Il faut rappeler que cette décision de la suspension de la RCA par la FIBA sera effective, si et seulement si les dispositions nécessaires ne seront pas prises au niveau du ministère avant le 30 avril 2022. A cet effet, les autorités et les acteurs doivent mettre de côté leurs antécédents et penser à l’avenir de la jeunesse et du basketball centrafricain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires