La COSCIPAC de Petit Delphin Kotto soudoyée par la France pour déstabiliser la RCA ?

0
74

Par Basta Balouwa

Bangui 6 mai 2022__(Ndjoni Sango) : La fameuse Coordination de la Société Civile pour la Paix en Centrafrique (COSCIPAC) qui n’existe que de nom sans un fondement juridique veut freiner le développement socio-économique de la RCA à travers des actions machiavéliques de son coordonnateur Petit Delphin Kotto. 

Selon une source, Petit Delphin Kotto a reçu un financement occulte de la part de l’ambassade de France à Bangui le mardi, 04 Mai 2022 en vue de mettre en exécution ces plans démoniaques. Aussitôt après l’octroi de ce financement à cette société civile connue pour être la branche civile de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) dirigée par le général d’opérette François Bozizé, cette coordination a fait pendre un communiqué d’incitation à la haine et à la violence pour appeler à la déstabilisation la République centrafricaine.

Dans ce même communiqué, le fameux coordonnateur national de la COSCIPAC a appelé « les centrafricains à la révolte contre les autorités centrafricaines légitiment établis. Or les centrafricains ont beaucoup vu à l’œuvre le président Faustin Archange Touadéra qui a lutté efficacement pour bien de la République centrafricaine et son peuple. Après la libération de tout le territoire national grâce aux FACA appuyées par les instructeurs russes sous la clairvoyance du président Touadéra, nous constatons aujourd’hui que ce dernier fait de son mieux pour reconstruire l’économie de la RCA.

Les centrafricains doivent rester vigilants suite aux différents appels au soulèvement populaire, orchestrés actuellement sur les réseaux sociaux par certaines personnes malintentionnées à l’instar de Petit Delphin Kotto qui ne défend que l’intérêt de certaines puissances occultes.

Les centrafricains ont encore à l’esprit les gaffes commises par le coordonnateur de COSCIPAC dans un passé récent. L’on se souvient d’un certain Petit Delphin Kotto qui, avec son association, a escroqué au plus fort moment de la crise en 2014 des milliers de centrafricains à Bangui et dans les villes de province sous prétexte de leur fournir un certificat pouvant leur permettre de travailler dans les organisations internationales. Après avoir ramassé les frais chefs les gens de 3eme âge et les élèves et étudiants, celui-ci a disparu de la circulation. Une maison située au quartier Benz-Vi qu’il a loué tout proche de l’église catholique Saint Sauveur, a été saccagée par des milliers de centrafricains en colère en 2014, escroqué propos de ce fameux certificat. A y voir de près, le farfelu Petit Delphin Kotto ne vit que de la souffrance des Centrafricains.

Vu cette situation, la COSCIPAC et son coordonnateur Petit Delphin Kotto sont-ils bien placés pour faire des reproches au président Touadéra et son gouvernement qui se battent jour et nuit pour le bien des Centrafricains

Pour ce faire, les centrafricains doivent rester vigilant pour dénoncer aux forces de l’ordre les ennemis de la République qui ont pris l’initiative de semer des troubles à l’ordre public.

2 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires