RCA: Mise en place en Centrafrique d’un comité de veille pour prévenir la crise Russo-ukrainienne 

0
76

Par Kizer MAÏDOU                                                                                                    

Bangui, 06 Mai 2022-(Ndjoni-Sango) : La crise entre l’Ukraine et la fédération de Russie risque d’avoir un impact sur le monde entier. Pour anticiper les conséquences économiques de cette crise au niveau local le gouvernement centrafricain a mit en place un comité de veille pour prévenir cette crise à venir.                        

Prenant acte de la dangerosité de ce conflit le gouvernement par un décret du premier Ministre chef du gouvernement Félix MOLOUA a anticipé sur la crise pour mettre en place ce comité de veille. L’instance mise en place aura pour tâche de mettre en place un dispositif de veille afin d’éviter les conséquences économiques de la crise Russo-ukrainienne.

L’objectif assigné à ce comité vise a identifié les impacts primordiaux de la crise sur la République Centrafricaine dans le domaine d’économie, politique diplomatique et sécuritaire. Le comité aura a analysé les effets négatifs de cette crise en lien avec les finances publiques de la République Centrafricaine et le commerce extérieur. Au finish ce comité aura également  a proposé toutes mesures favorables permettant au gouvernement de faire face aux effets de la crise sur le sol Centrafricain.

Pour Hervé NDOBA, Ministre des finances et du budget National qui a présidé en son cabinet la toute première réunion de ce comité le jeudi 5 Mai 2022, ces actions entreprises par le gouvernement a pour but d’anticiper et contenir les effets de la crise, d’où la RCA doit agir.

A en croire certains acteurs de la prévention de cette crise dans ce comité, les effets sont déjà prévisible en territoire Centrafricain suite à la restriction des autorités Camerounaises sur l’importation de certains produits de première nécessité par les opérateurs économiques centrafricains.  A cela s’ajoute les spéculations des prix de certains produits  dont il faut avoir le contrôle des prix de produits locaux afin d’éviter toute inflation.

En attendant de suivre l’évolution de ce travail permettant de prévenir les conséquences économique de cette crise en la Russie et l’Ukraine un travail est en cour au département du commerce pour établir la liste des produits qui subissent la hausse des prix.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires