RCA: le CICR renforce les capacités des magistrats en droit humanitaire international

0
105
Formation des magistrats centrafricains en droit humanitaire international par le CICR @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 18 Juillet 2022—(NDJONI SANGO) : Suite aux multiples demandes des acteurs de la justice centrafricaine, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) en Centrafrique a organisé le jeudi dernier à Bangui une formation de deux jours à l’intention des magistrats des juridictions civiles et militaires centrafricaines en Droit International Humanitaire (DIH).

La cérémonie d’ouverture de cette formation qui a eu lieu dans la salle de conférence de National Hôtel, a été présidée par le magistrat Françoise DONINGUIN, chargé de mission en droit de l’homme représentant le ministre d’Etat chargé de la justice, de la promotion des droits humains et de la bonne gouvernance.

L’objectif de cette formation, selon le CICR, est de renforcer le rôle et l’expertise des magistrats centrafricains dans le respect et la mise en œuvre du Droit International Humanitaire.

C’est ce qu’a détaillé Claudine MUSHOBEKWA KALIMBA, conseillère juridique régional du CICR en charge de l’Afrique Centrale : « Le Droit International humanitaire est un ensemble de règles de droit qui s’applique en cas de conflit armé. D’autres l’appellent droit de conflit armé ou Droit de guerre. Ce droit a 2 buts, c’est celui de limité les choix des parties à un conflit en ce qui concerne les moyens de faire la guerre et les méthodes de l’amenée. Le 2ème but c’est de protéger les populations qui ne participent pas ou plus aux hostilités ainsi que les biens susceptibles d’être affecté par un conflit armé », a-t-elle expliqué.

Ce séminaire de formation permettra la mise en œuvre du droit international humanitaire aux 25 acteurs judiciaires conviés à ce rendez-vous du savoir.  Cette formation va permettre aussi aux magistrats de renforcer leur connaissance en matière de répression des violences du DIH voire suscité de réflexions et discussions sur leur rôle dans le respect des garanties judiciaires. Le présent séminaire va donc aussi permettre à la délégation du CICR en Centrafrique de renforcer ses liens avec le secteur judiciaire centrafricain.

Selon la conseillère juridique du CICR, les travaux de cet atelier seront développés sur power point autour des différentes thématiques à savoir : la qualification des conflits, le respect du Droit International Humanitaire par les acteurs non étatiques, le respect du DIH par les forces internationales, les violences sexuelles dans les conflits armés, les activités du CICR et le rôle des juridictions nationales, régionales et internationales.

Cet unième séminaire fait suite à deux précédents en 2016 à Abidjan avec la participation de deux magistrats centrafricains puis un autre en 2019 à Bangui à la participation de plusieurs acteurs judiciaires centrafricains. Démarré le jeudi 14, ce séminaire prendra fin le vendredi 15 juillet à Bangui.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires