RCA: les cadres du CNJ sommés de restituer les clés et biens de l‘organisation

0
104
Centrafrique-cnj-ndjoni-sango
Les leaders du Conseil National de la Jeunesse centrafricaine @photo Parly Pala

Par Marly Pala          

Bangui 2 octobre 2022—(Ndjoni Sango) : Le camp des membres du bureau exécutif du CNJCA et les démembrements se divise depuis quelques temps. Et l’on assiste à une vague de sanction de part et d’autres. A cela, le ministère de la jeunesse a suspendu le bureau et a mis en place un comité chargé d’organiser des élections. Ce qui revient à l’inspecteur central de demander la remise des clés et de la liste des biens dudit conseil à la présidente, dans un délai de 3 jours.

Depuis un certain temps, le torchon brûle entre les membres du bureau du Conseil National de la Jeunesse centrafricaine. A cet effet, le ministre de la jeunesse a pris la décision de suspendre le bureau exécutif et de mettre en place, un comité d’organisation des élections des membres des bureaux et démembrements.

De ce fait, l’inspecteur central en matière de la jeunesse demande à l’ancienne présidente, la remise des clés et de la liste des biens du CNJCA dans un délai de 3 jours à compter de la date du 28 octobre.

Sur la note signée par Gilbert Bingui, inspecteur central en matière de la jeunesse et publiée à la date du 28 octobre dernier, on peut lire la phrase suivante : « Je viens par la présente, vous informer que conformément à la teneur de l’arrêté N.006/MPJSEC/DIR.CAB.22 du 20 octobre 2022, portant suspension des activités du bureau exécutif du CNJCA et de l’arrêté N.007/MPJSEC/DIR.CAB.22 du 24 octobre 2022 portant création du comité d’organisation des élections des membres des bureaux des démembrements et de l’organe central du CNJCA et sur instruction du ministre de la jeunesse, je vous demande de bien vouloir faire parvenir à l’inspection centrale du département de tutelle, les clés des locaux du CNJCA ainsi que la liste des biens de cette institution dans la perspective de l’installation des membres du comité susmentionné. Vous disposez d’un délai de 3 jours à compter du 28 octobre 2022 pour le faire », a signé l’inspecteur central en matière de la jeunesse.

Cette décision intervient après que le département de la jeunesse et des sports ait essayé en vain de ramener les deux parties en mésentente sur les rails afin de diriger à bon port, l’institution qui regroupe la jeunesse centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires