RCA : Wilfried Balogbia président de la jeunesse panafricaine de Centrafrique condamne l’attaque terroriste de Bossangoa.

0
27
Stock cotton de l'usine de Bossangoa pour illustration

Par Basta Balouwa

Bangui 29 novembre 2022-(Ndjoni Sango) : Dans la matinée du lundi 28 novembre, un aéronef non identifié a survolé la ville de Bossangoa et a largué des projectiles sur l’usine d’égrenage de coton de la ville. Cet acte ignoble et barbare qui intervient pour la première fois dans notre pays et qui n’a pour objectif que de saper les efforts du gouvernement dans sa quête de paix a suscité l’indignation de bon nombre de compatriotes. C’est le cas de Wilfried Balogbia, président de la jeunesse panafricaine de Centrafrique qui condamne avec la dernière rigueur cette attaque et pointe du doigt sans détour la France qu’il accuse d’être à la manœuvre derrière cette attaque terroriste.  

Des groupes armés qui utilisent un avion pour bombarder des infrastructures et des positions de l’armée est bien une première en République centrafricaine. Et même si des rebellions et des crises militaro-politiques ont toujours émaillé l’histoire de la RCA, les centrafricains s’interrogent aujourd’hui sur l’origine et la provenance de cet aéronef qui a bombardé les paisibles citoyens de Bossangoa pour la première fois.

Il est sans doute que des mains étrangères avec la complicité de certains hommes politiques véreux font de tout leur possible pour nuire à la république centrafricaine depuis qu’elle s’est affranchie de la mainmise de l’ancienne puissance colonisatrice, la France. Les groupes armés sont aujourd’hui affaiblis avec la contre-offensive conjointe des FACA et de leurs alliés russes et rwandais, ils n’ont pas aussi les moyens de se procurer un avion et encore former des pilotes.

La France se rendant compte de l’échec de toutes ses tentatives de déstabilisation de notre pays veut changer de mode opératoire et c’est elle qui est à la manœuvre derrière l’attentat terroriste perpétré contre la cellule-coton de Bossangoa. Elle n’entend pas voir les centrafricains s’épanouir, vivre en paix et profiter des richesses de leur sous-sol.

Pour Wilfrid Balogbia : « C’est dans le même ordre d’idée, car ce que la France et certains de nos opposants qui roulent pour son compte ne jurent que par le malheur du peuple centrafricain. Donc, l’objectif ici et d’asphyxier l’économie de notre pays, à travers le sabotage des efforts de développement économique que les autorités de notre pays sont en train de déployer. Derrière, la France veut voir les Centrafricains que dans la souffrance et la misère. Donc, non seulement l’avion qui a largué ces explosifs visait la population de Bossangoa, mais également de détruire cette usine qui est pourvoyeur d’emplois aux habitants de la ville. »              

Il appelle par ailleurs les autorités à diligenter une enquête et à tout mettre en œuvre avec l’appui des partenaires russes et rwandais à poursuivre la sécurisation et à mettre hors d’état de nuire les ennemies de la république assoiffés du sang des centrafricains car ceux-ci n’aspirent qu’à la paix et veulent entretenir des relations décomplexées et fructueuses avec tous les pays du monde.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires