RCA: célébration de la journée de lutte contre le VIH/SIDA

0
25
bangui-ndjoni-sango-centrafrique
Une vue du centre ville de Bangui le jour de noël décembre 2020 @crédit photo Erick Ngaba

Par Prince Bouanga

Bangui 5 Décembre 2022—(Ndjoni Sango): La journée internationale de lutte contre le SIDA est célébrée le 1er décembre de chaque année. En République Centrafricaine, c’est la date du 3 décembre qui est retenue pour célébrer cette journée. En  raison de calendrier chargé et d’un contretemps imprévu, les autorités sanitaires du pays et leurs partenaires ont choisi la date du 5 décembre pour lancer les activités de réflexion sur la lutte contre ce fléau qui affecte une partie de la population du pays.

La RCA comme nombre de pays du continent fait face depuis plus de 40 ans au Syndrome de l’immunodéficience acquise, le SIDA. Avec 83000 personnes vivant avec le VIH dont 53000 seulement sous traitements antirétroviraux, le pays reste l’un des plus affectés de la sous-région avec un taux de prévalence et de mortalité élevé.

Et même si des efforts sont consentis par le gouvernement par l’entremise du ministère de la santé et de certains partenaires, certains facteurs dont les crises à répétition qui ont plongé des familles dans la précarité, livrant de jeunes filles à la prostitution  et un manque d’éducation sexuelle aux adolescents amenuisent les efforts d’atteindre l’objectif de zéro contamination d’ici 2030.

Pour le Comité National de Lutte contre le Sida et l’UNFPA,L’inégalité sociale et la stigmatisation sont un frein qui ralentit la lutte pour atteindre l’objectif de Zéro contamination au VIH/SIDA d’ici 2030, il est donc important de mettre fin à la stigmatisation et aux inégalités car : « l’objectif d’éradiquer le SIDA à l’horizon 2030 est réalisable » ont-ils rapporté.

Pour le gouvernement dont l’objectif est de mettre fin à la contamination des jeunes filles et adolescentes qui paraissent comme les plus vulnérables à ce fléau par la célébration de cette année, l’accent devra être mis sur l’éducation sexuelle des jeunes filles et sur les moyens de prévention contre cette maladie.

En guise de rappel, l’assemblée nationale de son côté a adopté  une loi relative à la protection des personnes vivant avec le SIDA contre la stigmatisation, cette loi prévoit une égalité de chance pour un dépistage à temps et une prise en charge rapide des personnes séropositives afin de réduire les risques de contamination.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires