RCA : la Minusca et les FACA lancent une opération contre les 3R

0
910
Centrafrique-Sidiki-Abass-Ndjoni-Sango
Sidiki Abbas, leader du mouvement rebel 3Rlors des pourparlers à Khartoum janvier 2019 @photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 19 juin 2020—(Ndjoni Sango): Alors que le mouvement 3R poursuit une campagne expansionniste dans la partie Ouest de la République Centrafricaine ces derniers temps, la MINUSCA vient de lancer une opération dans la région en coordination avec les FACA. Cette opération est destinée à mettre fin aux violences commises contre les civils par ce groupe armé signataire de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR-RCA).

« Une opération a eu lieu actuellement dans l’Ouest pour amener Sidiki à la raison et protéger la population. Il faut que les 3R comprennent que sa conduite actuelle est en rupture avec l’APPR-RCA », a indiqué le général Franck Chatelus, Chef d’Etat-major de la force de la MINUSCA, invité du briefing hebdomadaire.

L’opération conjointe avec les forces armées centrafricaines(FACA), a pour objectifs de pousser les 3R d’Abass Sidiki, à revenir complètement dans l’APPR-RCA en cessant sa politique expansionniste vers le nord et sud-est de cette région de la RCA ; à assurer la protection des populations et à rétablir l’autorité de l’Etat, dans les zones où elle a pu être mise en difficulté par les actions du groupe armé.

La Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilité en Centrafrique menace de lancer une offensive musclée contre les 3R au cas où ils ne reviennent pas sur leur décision de quitter l’accord de paix en  poursuivant ses agressions contre les populations civiles.

« Il est certain que si les 3R ne suivent pas ses agressions contre la population et les représentants de l’Etat, nous allons passer à une action beaucoup plus offensive, en démantelant toutes les bases de ce groupe armé et en faisant cesser toutes ses actions d’agression contre les populations, les FACA et les FSI », a averti le général Chatelus.

Sécurisation des élections

Sur la question de la sécurisation du processus électoral de 2020-2021, le Chef d’Etat-major de la force a indiqué que le plan de la sécurisation des élections a été déjà développé, présenté et validé aux plus hautes autorités de l’Etat.  En première ligne de ce plan, il y a les forces de sécurité intérieure et les FACA pour sécuriser les différents lieux de vote durant la période électorale mais également pour sécuriser toute la phase  d’enrôlement des électeurs et aussi du personnel.

L’annonce de cette opération conjointe (MINUSCA-FACA), fait suite à des récentes attaques perpétrées par les éléments des 3R sur la base des USMS de Bouar dans la Nana-mambéré et celle menée à Pougol dans l’Ouham-pendé contre le Check-point de la MINUSCA-FACA.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires