RCA : la PCRC organise une journée de prière et de pardon en faveur de lutte contre le COVID-19

0
233
Centrafrique-Brigitte-Izamo-Ndjoni-Sango
Brigitte Izamo, présidente du Conseil d’Administration de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique @photo Marly Pala

Par Marly PALA

Bangui 7 Août 2020—(Ndjoni Sango) : La Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique compte lancer la deuxième édition de la journée de prière, de jeûne et de pardon pour sensibiliser la population centrafricaine sur les mesures barrières afin de lutter contre la propagation de la maladie à Coronavirus. L’annonce a été faite le mercredi 5 août, lors d’une conférence de presse organisée par ladite plateforme au Centre Jean XXlll à Bangui.

Depuis la découverte de la pandémie de la maladie à Coronavirus le mois de mars dernier en République Centrafricaine, plusieurs efforts multiformes ont été consentis tant par les autorités que les leaders religieux. Ceci pour barrer la route à la propagation de ce virus qui secoue le monde en général et la Centrafrique en particulier.

Malgré les mesures barrières édictées par les dirigeants à savoir : la distanciation sociale, le rassemblement d’au moins 15 personnes, la fermeture temporaire des lieux de culte, de distraction et des établissements scolaires, le taux de contamination continue de s’accroître.

Aujourd’hui, les dirigeants ont enlevé partiellement les mesures pour certaines activités alors que la contamination a déjà atteint près de 5000 cas de contamination. C’est dans cette optique, que la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique a pensé organiser une deuxième édition de la journée de prière et de pardon après celle du 4 avril dernier, lorsque la contamination était de 12 cas, afin de sensibiliser la population sur les mesures prises par les autorités afin d’éviter d’éventuelle hausse de propagation.

A en croire Brigitte Izamo, présidente du Conseil d’Administration de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique, l’idée de cette journée vient, suite à la recrudescence du taux de contamination de COVID-19 dans le pays.

« L’organisation de cette journée de prière et de pardon est l’initiative des leaders de la plateforme des confessions religieuses. Elle est inscrite dans la suite de la première édition qui avait pour but de sensibiliser toutes les communautés sur le respect des mesures barrières. Car nous nous sommes rendu compte qu’aujourd’hui, de 12 cas au mois d’avril dernier, nous sommes actuellement à près de 5000 cas. C’est pour cette raison que les leaders religieux ont voulu qu’une journée de prière et de pardon puisse encore être instaurée sur toute l’étendue du territoire nationale avec le concours de la presse, afin de sensibiliser les communautés sur le port obligatoire des masques, le lavage des mains et la distanciation sociale. Car nous avons noté un incivisme ces derniers temps d’une bonne partie de la population centrafricaine. Nous espérons que ce moment pourra conscientiser la plupart des Centrafricains qui doutent encore de ce fléau », a-t-elle expliqué.

Cette journée de prière aura lieu le samedi 8 août prochain et se fera à l’idée de celle de la première. Et il y aura les témoignages des malades guéris du COVID-19, l’intervention des leaders de différentes communautés, celle du directeur de l’Institut Pasteur de Bangui et le Chef de l’Etat dira une prière.

Tout se déroulera en synergie avec les médias centrafricains afin d’intensifier la sensibilisation sur tout le territoire.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments