Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : Le porte-parole de la Présidence Albert Mokpem Yaloké brosse le bilan des actions envisagées par Touadéra

Par Fiacre SALABE

Bangui 23 Septembre 2019— (Ndjoni Sango): La question de la couverture sanitaire universelle, le renforcement de la coopération sino-centrafricaine à travers le développement de la culture de champignons, en passant par la résurgence des  évènements de Birao, tels sont les points d’échange ce weekend entre le Porte-parole de la Présidence de la République Albert Mokpém Yaloké et les professionnels des médias centrafricains. Selon lui, la participation du chef d’Etat Faustin Archange Touadéra à l’assemblée générale de l’ONU en cours, vise à plaider pour la levée totale de l’embargo sur les armes à destination du pays.

Pour le Porte-parole de la Présidence Albert Mokpém Yaloké, le déplacement du chef d’Etat Faustin Archange Touadéra à la 74ème assemblée générale de l’ONU qui s’ouvre ce lundi à New York, consiste à plaider pour la levée de l’embargo sur les armes en Centrafrique. Il a aussi mentionné que ce même plaidoyer sera fait pour l’embargo sur les ressources minières centrafricaines selon le processus de Kimberly.

Concernant la couverture sanitaire universelle, le Porte-parole Albert Mokpém Yaloké affirme que « l’idée est de réduire cette fracture entre le bas peuple et les privilégiés en matière d’accès aux soins de santé, en créant plusieurs centres de santé partout, et en formant massivement les professionnels de santé selon la vision de l’OMS qui propose 23 professionnels de santé pour 10.000 habitants. » A expliqué Albert Mokpém Yaloké.

S’agissant du renforcement de la coopération Sino-centrafricaine, Albert Mokpém Yaloké a précisé que le chef d’Etat Faustin Archange Touadéra voudrait faire du lancement de la culture de champignons la semaine dernière à Nguéréngou par les Chinois, un nouvel élan pour cette coopération. « Vous savez, la vision du chef d’Etat est de relancer l’agriculture centrafricaine, afin de répondre aux besoins urgents des populations. C’est dans cette optique que plus d’une soixantaine des cadres centrafricains ont été formés dans le domaine de la culture de champignons que le chef d’Etat a déjà lancé le projet à Nguéréngou. » A indiqué le Porte-parole Albert Mokpém Yaloké.

Le Ministre conseiller en communication du chef d’Etat Albert Mokpém Yaloké n’a pas épargné la situation qui avait récemment prévalu dans la ville de Birao entre les éléments du FPRC et ceux du MLCJ. Il a précisé que des efforts sont en train d’être faits tant par le gouvernement, aussi bien que les garants et facilitateurs de l’accord de paix de Bangui pour que la tranquillité soit maintenue dans la ville de Birao.

Commentaires

commentaires