Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: livraison d’armes chinoises aux FACA, la Chine a six mois pour convaincre l’ONU

Les soldats FACA en formation russe à Berengo

Par Erick NGABA

Bangui 18 juin 2018 (Ndjoni Sango):  Sur la volonté de la Chine de fournir l’armement au gouvernement centrafricain afin d’équiper les FACA, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France se sont opposé vendredi dernier à cette livraison d’armes chinoises à la République centrafricaine. Ces pays occidentaux ont demandé aux autorités chinoises des précisions sur la livraison de ces armes. 

Les autorités de la République centrafricaine, pays sous embargo d’armes depuis 2013, ont introduit au comité de sanction de l’ONU, une demande d’exemption de l’embargo sur les armes afin de permettre à la Chine la livraison d’armes aux Forces Armées Centrafricaines (FACA).

Après un consensus favorable des membres du comité, les trois pays occidentaux se sont opposés à la livraison d’armes chinoises à la République centrafricaine. Les Etats-Unis, la France et l’Angleterre ont demandé aux autorités chinoises plus de précision.

La France et les Etats-Unis ont prétexté qu’il n’y a pas de menace aérienne en Centrafrique pour justifier la livraison de certains équipements comme les drones et les hélicoptères. L’Angleterre, quant à lui, s’est émue du transit de ces armes qui devaient traverser le Cameroun voisin sans escorte. Les trois pays occidentaux ont demandé plus de renseignements à la Chine qui a répondu favorablement la demande du gouvernement centrafricain d’équiper les FACA.

Suite au refus occidental, les autorités chinoises ont six mois pour apporter les clarifications pour convaincre tous les membres du comité des sanctions de l’ONU à autoriser cette livraison.

De la même manière, la Russie avait obtenu une telle autorisation en 2017 pour livrer les armes au gouvernement centrafricain au profit des FACA.

Depuis la formation des Forces Armées centrafricaines par les instructeurs européens de l’EUTM et les Russes, le gouvernement de ce pays en crise multiplie des demandes auprès de ses pays pour équiper l’armée nationale face aux menaces sécuritaires.

Commentaires

commentaires