Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: départ à la retraite de 800 FACA

Par Erick NGABA

Bangui 18 février 2018 (Ndjoni Sango) : Au moins 800 éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) vont valoir leur droit à la retraite. A cet effet, les Etats Unis s’engagent à financer ce départ à retraite qui s’inscrit dans le processus de la réforme des forces de défense et de sécurité de la République Centrafricaine.

La cérémonie du financement du départ à la retraite des éléments des FACA a lieu le 16 février dernier au palais de la Renaissance à Bangui. Un accord relatif à ce financement a été signé par le Chargé d’Affaires A.I de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique en Centrafrique, Neal F. KLINGEL et la Ministre de la Défense nationale, Marie Noëlle KOYARA qui a rappelé que la crise le pays a connu n’a pas été sans conséquence pour les Forces Armées centrafricaines.

« Le pays a connu la plus grande crise de son histoire et ce sont les FACA qui étaient en première ligne. Les FACA ont beaucoup souffert. Il y en a qui ont été sur les fronts avec des pertes d’hommes. Quand une armée sert son pays avec dévouement, les militaires savent que c’est grâce à eux que le pays peut être bien protégé et la population bien sécurisée. Ce travail demande beaucoup d’énergie, parfois même l’abandon de la famille pour être sur le terrain et le cumul de tout cela fait qu’ à un moment donné ces éléments doivent prétendre à une retraite vraiment doré pour tout le service rendu à la nation », a fait savoir la ministre de la défense nationale.

La patronne des FACA a estimé qu’il était difficile pour le pays pendant cette crise de laisser passer à la retraite sans rémunérer tout ceux que le pays leur doit pour leur permettre d’aller à une retraite paisible.

« Les USA nous ont porté secours en mettant ce financement à notre disposition pour faciliter le départ de huit cent éléments des FACA depuis les généraux jusqu’aux hommes de rang et c’est vraiment salutaire », a déclaré le membre du gouvernement en mettant la réussite de cet accord à l’actif du Président Touadera qui n’a cessé, d’après Marie Noëlle Koyara, de mener des plaidoyers pour le retour en force des FACA.

Ouvrant la séance,  le Président centrafricain a remercié les États-Unis pour avoir favorablement répondu à cette demande cruciale à l’heure où le pays cherche à rajeunir son armée.

«J’ai tenu à être ici au nom du peuple centrafricain pour témoigner notre reconnaissance à l’endroit du peuple américain et de tous ceux qui concourent au processus du retour des Forces Armées centrafricaines», a déclaré le Président Touadera à l’assistance.

Le départ assisté des FACA donnera la possibilité à l’État de se lancer dans un processus de rajeunissement de l’Armée nationale à travers de nouveau recrutement des jeunes soldats formés pour la défense de la nation.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires