Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique élections: Au moins 1.437.493 électeurs inscrits soit 68,57% sur la liste électorale, annonce la MINUSCA

Myriam DessablesLa Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a annoncé ce 16 septembre 2015, la statistique provisoire des électeurs sur la liste électorale au nombre de 1.437.493 inscrits. Une annonce faite à l’issue de sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire, au siège de l’institution à Bangui.

D’après Myriam Dessables, Cheffe du bureau de communication de la MINUSCA, l’enregistrement des électeurs, le total du cumul partiel des données est de 1.437.493 inscrits soit 68,57%. Dans l’aire opérationnelle 3 (Est), l’enregistrement des électeurs a commencé presque partout. Elle touche pratiquement à sa fin dans l’aire opérationnelle 2 (Ouest) sauf dans quelques centres qui n’ont pas pu démarrer à temps. Il convient de noter que quelques centres d’inscription ne sont toujours pas ouverts en raison de leur inaccessibilité, de l’indisponibilité des fonds pour organiser le déploiement du matériel et des agents recenseurs mais aussi de l’insécurité.

Les démembrements de l’Autorité nationale des élections (ANE) avec l’appui des Bureaux électoraux régionaux (BER) et la Force de la MINUSCA sont en train de récupérer le matériel d’enregistrement des électeurs pour leur acheminement avant leur transfert vers le Centre de traitement des données à Bangui. Cette opération se heurte cependant à des difficultés consécutives au non-paiement des émoluments des agents recenseurs et des chefs de villages qui, dans certains cas, retiennent le matériel.

La Diaspora

Pour l’aire opérationnelle 4, c’est-à-dire la Diaspora ou les Centrafricains de l’étranger et réfugiés, l’enregistrement des électeurs a débuté au Cameroun et au Maroc. A ce jour, le nombre d’inscrits actuels est de 3212. Pour l’enregistrement des réfugiés, seul le Tchad a signé l’accord tripartite entre la RCA et le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR).

Contribution financière de Maroc

A propos du financement des élections, Myriam Dessables a annoncé une contribution du Maroc à hauteur de 500 000 dollars américains, soit 2 34 375 008 fcfa, à travers le panier de fonds géré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Le Maroc répond ainsi à une sollicitation du Secrétaire général des Nations Unies dans ses efforts de recherche de financement pour combler le gap du financement des élections de sortie de crises en Centrafrique.

Dans le cadre de l’appui au processus électoral, les Bureaux électoraux régionaux (BER) continuent d’accorder leur soutien aux démembrements de l’ANE dans la mise en œuvre et le suivi des différentes opérations électorales. Malgré les difficultés sécuritaires et techniques, les BER sont parvenus à recueillir et transmettre le cumul partiel des données statistiques.

D’autre part, le BER de Bangui a organisé du 14 au 15 septembre 2015 un atelier de formation des jeunes leaders de la société pour les sensibiliser au processus électoral, la prévention et gestion des conflits. Environ 100 jeunes ont pris part à l’atelier.

Eric NGABA