Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: « Avec la Russie, on peut élargir la relation dans le domaine de formation » Moukadas Nour, ministre de l’éducation

Par Erick NGABA

Moukadas Nour, ministre de l'éducation et Rapport Adjoint de MCU@photo Erick Ngaba
Moukadas Nour, ministre de l’éducation et Rapport Adjoint de MCU@photo Erick Ngaba

Bangui 29 octobre 2019— (Ndjoni Sango): Le forum économique de Sotchi a ouvert la porte aux autres domaines de coopération entre la République centrafricaine et la Fédération de la Russie. Cette coopération peut être élargie dans le domaine de la formation professionnelle afin de dépondre aux mains d’œuvres qualifiées en RCA. C’est ce qu’a fait déclaré le ministre de l’éducation nationale, Moukadas Nour, Rapporter adjoint du Mouvement Cœurs Unis, au cours d’une conférence de presse au siège du mouvement à Bangui.

La République Centrafricaine entend développer la coopération avec la Fédération de la Russie. Hors mis le volet sécuritaire et socio-économique, d’autres domaines peuvent s’ajouter pour la consolidation de cette coopération.

La formation professionnelle est aussi envisagée dans le partenariat bilatéral entre les deux pays. C’est ce qu’a fait savoir le ministre de l’éducation et en même temps Rapporter Adjoint du mouvement de soutien au président de la République.

« Nous pouvons nous réjouir des acquis de ce forum qui a été l’occasion d’élargir le champs de nos relations avec la Fédération de Russie, mais aussi d’approfondir certains secteurs d’activités dont nous avons besoin, notamment la défense, l’économie, les mines entre autres, mais aussi l’éducation. C’est un secteur qui me préoccupe en tant que chef de département de l’éducation », a fait savoir Moukadas Nour qui intervient en tant que ministre de l’éducation et Rapporter adjoint du Mouvement MCU.

Le ministre de l’éducation nationale a rappelé les relations avec la Russie depuis l’époque de l’Union Soviétique. En ce temps, la RCA a bénéficié de l’appui de l’URSS dans le cadre des formations scientifiques qui manquent aujourd’hui à ce pays qui renouvelle sa coopération avec la Fédération de la Russie.

« Avec ce pays dans les années avant 79 et après, on a eu un appui conséquent dans l’encadrement et la formation. Surtout dans le domaine scientifique. Mais on peut élargir cet appui au niveau de formation professionnelle et technique, voire qualifiante. C’est ce qui nous manque aussi. Comment comprendre qu’après 60 ans de l’indépendance pour faire certains travaux, on est obligé de faire appel à la main d’œuvre qualifiée venant de l’extérieure. C’est vraiment inquiétant », a-t-il renchérit.  

Du 23 au 24 octobre 2019, s’est tenu à Sotchi en Russie, le tout premier forum économique Russie-Afrique où ont pris part plus de 40 chefs d’Etats et gouvernements africains.

Le forum a été une opportunité pour la République centrafricaine d’approfondir ses relations avec la Fédération de la Russie qui s’engage à appuyer le développement du pays de Barthélémy Boganda.

Commentaires

commentaires