Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: un nouveau programme gouvernemental est accordé par l’Assemblée nationale

Firmin Ngrébada nouveau premier ministre aux pourparlers de Khartoum@Erick Ngaba

Firmin Ngrébada, premier ministre centrafricain lors des pourparlers de Khartoum@photo Erick Ngaba

Par Hermann LINGANGUE
Bangui 2 mai 2019–(Ndjoni Sango): Le premier ministre centrafricain, Firmin Ngrebadaa présenté lundi 29 avril dernier aux députés de l’Assemblée Nationale, un nouveau programme gouvernemental. C’est une procédure traditionnelle : chaque nouveau premier ministre de la République doit harmoniser son programme avec les parlementaires.

La cérémonie a commencé par la salutation des élus ont ouvert la cérémonie de présentation du programme. Au début de la réunion, le président de l’Assemblée Nationale, Laurent Ngon Baba, a salué Ngrebada et l’a félicité pour son élection à la tête du gouvernement. À son tour, il a remercié le président de l’Assemblée et les Centrafricains pour leur confiance.

Le premier ministre a déclaré que le nouveau programme gouvernemental est axé sur quatre questions principales : la sécurité et la paix, l’économie, la gouvernance et la cohésion sociale. Elle sera mise en œuvre à un rythme accéléré pour alléger les souffrances du peuple centrafricain.

Ngrebada est convaincu que seul le retour à l’ordre constitutionnel aidera à mettre fin aux crises permanentes. Il a regretté que, malgré les accords de Khartoum, il n’y ait pas de sécurité dans certaines préfectures. Néanmoins, le président de la RCA tente de résoudre ce problème : il espère que les opposants des autorités aillent se joindre du côté du gouvernement.

Le Cabinet des ministres commencera à exécuter le programme par la solution du problème de la sécurité. Ngrebada a expliqué que le programme de désarmement et de mise en œuvre des accords de Khartoum protégerait toutes les régions de la République.

Puis, les autorités pourront se concentrer sur des problèmes économiques et sociaux.
La nouvelle feuille de route gouvernementale a reçu tout de même le soutien de la majorité des députés : 122 élus sur les 131.

Commentaires

commentaires