Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: déploiement des FACA à Birao, le gouvernement répond au cri d’alarme de la population

Par Kizer MAÏDOU

Les éléments des FACA en fin de formation par les Russes à Béréngo en RCA

Bangui le 01 Octobre 2019-(NDJONI-SANGO): Un adage dit « petit à petit l’oiseau fait son nid », évidement petit à petit l’autorité de l’Etat s’étende sur toute l’étendue du territoire et dans les zones occupées par les groupes rebelles, après la signature de l’accord de paix. Après les nouvelles tensions à Birao occasionnant des pertes en vie humaines et matérielles, le gouvernement soucieux de la vie de sa population a déployé les FACA et les FSI afin d’assurer la sécurité.

L’arrivée le 26 septembre 2019 des Forces de Sécurité Intérieure et les éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) à Birao, constitue une lueur d’espoir pour la population y qui vivait depuis avec la peur au ventre parmi les rebelles. Un espoir pour le rétablissement de l’autorité de l’Etat tant souhaité par le peuple centrafricain afin de mettre fin aux multiples exactions perpétrées par les groupes armés sur la paisible population.

La présence de ces soldats FACA est bien absente depuis le coup d’Etat de la seleka en 2013. Face aux conditions difficiles de sécurité, la population exige le départ de ces groupes  armés et réclame la présence de son armée. Et finalement, c’est lors de cette mission gouvernementale déployée la semaine dernière que les troupes  régulières de l’Etat sont arrivés dans le but de protéger la population civile de la localité, et défendre le territoire frontalier avec le Soudan.

Aux âmes bien nées rien n’est impossible. Grâce à l’accord de paix négocié à Khartoum au soudan entre le gouvernement et les 14 groupes armés et signé à Bangui le 6 février 2019, les Forces armées centrafricaines sont maintenant présentes dans beaucoup de villes du pays, même dans les zones occupées par les groupes armés.  

Ce progrès marque une politique de paix du président de la République Faustin Archange Touadera qui s’inscrit dans la logique du relèvement du pays.

L’accord de paix donne des signaux forts pour la paix et la stabilité du pays. C’est ce que les acteurs protagonistes de la crise doivent comprendre que la République Centrafricaine n’a qu’un seul territoire, une nation, un drapeau, un peuple, un hymne et une devise. Ces valeurs doivent inciter tout le monde à unir les forces pour son relèvement et son développement.