Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les difficultés logistiques freinent le déploiement des FACA à Bambouti

Par Kizer MAÏDOU

Les portes paroles de la Minusca pendant la conférence de presse mercredi 27 novembre 2019@photo Kizer Maïdou
Les portes paroles de la Minusca pendant la conférence de presse mercredi 27 novembre 2019@photo Kizer Maïdou

Bangui 28 novembre 2019— (NDJONI SANGO): Malgré l’ultimatum donné par la Minusca et les observateurs l’Accord* de Paix, le groupe rebelle de l’UPC l’un des principaux signataires de cet accord continu de régner en maitre roi à Bambouti. Le gouvernement qui avait annoncé un éventuel déploiement des Faca n’a pas encore réagit comme prévue. Les difficultés logistiques et l’état des routes impraticables seraient les vrais raisons.

Plus de 4 semaines déjà que le gouvernement à travers le ministre de la défense Mme Koyara avait annoncé le déploiement des Faca mais cela demeure sans suite. Lors de la dernière conférence conjointe du gouvernement avec la Minusca le ministre de la communication porte parole du gouvernement pale des difficultés Logistique: 

‘‘ L’accès à Bambouti est extrêmement difficile, ya eu plusieurs tentative d’ailleurs on ne peut pas aller par avion les routes conventionnelles pour accéder à Bambouti sont impraticables. Et c’est cette question de logistique qui rend  difficile le déploiement des Faca, mais nous sommes entrain de voir dans quels moyens nous allons envoyer ses Faca à Bambouti ’’, a avancer le Porte parole du gouvernement.

 Ce mercredi lors de la conférence hebdomadaire de la Minusca le porte parole de la Minusca a indiquer que conjointement avec le gouvernement ils sont entrain de tout faire pour une réaction de force :

‘‘Malgré des promesses malgré de communiqué, le chef de l’UPC maintien ses hommes à Bambouti. La Minusca et les autorités nationales sont entrain de travailler, ya un moment on parle du déploiement des FDS dans la zone, nous travaillons je ne peux pas vous dire quant mais nous travaillons là-dessus et ça avance. Quant on dit déploiement dans les prochaines jours, cela veux dire que la circulation peut être possible dans cette zone. Donc qui dit circulation dit déplacement, qui dit déplacement dit des Faca dit déplacement de la Minusca’’, a précisé Vladimir Monteiro porte parole de la Minusca.

Il faut préciser que les négociations, communiqués, rappel à l’ordre comme prévue dans cet accord ont été déjà utilisé pour sommer le chef rebelle à retirer ses hommes de la ville.  La seule chose qui reste c’est une réaction de force tout comme prévue dans le document signé le 06 février dernier à Bangui.