Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le ministre des sports promet la transparence dans la gestion des fonds alloués au football

Par Jason MARLEY

Régis Privat Dounda, ministre de la jeunesse et des sports@Marly Pala
Régis Privat Dounda, ministre de la jeunesse et des sports@Marly Pala

Bangui 7 novembre 2019—(Ndjoni Sango) : Cette promesse a été faite par Régis Leonel Privat Dounda, ministre de la jeunesse et des sports, lors d’une réunion organisée par ledit ministère le 4 novembre. C’est pour tirer au clair, l’affaire des 55 millions de francs CFA, décaissés à la Fédération Centrafricaine de Football pour les préparatifs de la rencontre RCA-Sao Tomé, par laquelle, la Centrafrique avait gagné par forfait.

Des rumeurs de détournement des fonds alloués à la Fédération Centrafricaine de football pour les préparatifs des matchs internationaux, dont la compétition s’est soldée par forfait en faveur de la RCA a été à l’origine de cette réunion, regroupant le ministère de la jeunesse et sport, la Fédération et le comité d’organisation des compétitions nationales et internationales. Informations auxquelles plus de 33 millions ont été détournés. Ce qui n’est pas du tout normal selon Régis Leonel Privat Dounda ministre de la jeunesse et des sports.

«L’équipe nationale des locaux a été engagée pour les éliminatoires de CHAN. Notre premier match devra se jouer face à Sao Tomé et Principé et j’ai instruit mon chargé de mission en matière de sports pour la réception des fonds auxquels, 55 millions de FCFA ont été décaissés. Quelques jours après, le président de la fédération m’a saisi par une note suite à des échanges de mail avec son homologue de Sao Tomé et Principé, du retrait de l’équipe de Sao Tomé et Principé et de notre victoire par forfait. Sur les 55 millions décaissés, le président de la fédération m’a appelé que sur ces fonds, il ne reste que 3,547 millions de FCFA. 55 millions pour un match qui a été gagné par forfait, il ne reste que 3 millions », a expliqué le ministre des sports.

Il s’interroge, par ailleurs, sur la gestion de ces fonds.

« Qui pourrait imaginer un match où on gagne par forfait et que 51 millions soient dépensés ? Est-ce normal ? Alors j’ai instruit qu’un comité soit mis en place pour les matchs locaux car le Premier Ministre m’avait déjà instruit que pour les matchs à l’extérieur, le département sera accompagné d’un régisseur du ministère des finances », a-t-il indiqué.

Plusieurs aspects ont été soulignés, parmi lesquels, des cas d’augmentation des grilles tarifaires de l’hôtel où résident les joueurs ou encore l’emballage des recettes du match RCA-Burundi. Sur ce point, le ministre promet mettre de rigueur dans la gestion.

« De part et d’autres, il y a des comportements qui ne sont pas républicains. Et le rôle qui est le mien, c’est de continuer à travailler pour que la transparence soit le maître-mot. Dans les prochains jours, la fédération va s’arranger à être juste dans ses dépenses engagées et ses propositions. Le département via le comité va s’organiser pour régler la facture impayée de la fédération et le reliquat sera reversé au trésor public. J’exigerai la transparence et s’il ya des décisions à prendre, le vais le faire en vertu des pouvoirs qui me sont conférés. Car les défis sont nombreux », a-t-il  conclu.

Il faut souligner que ces rumeurs interviennent alors que l’équipe nationale centrafricaine s’apprête à affronter les équipes de Burundi et de la Mauritanie dans les jours à venir. Ceci dans le cadre du tournoi de la Coupe d’Afrique des Nations. 

Commentaires

commentaires