Centrafrique: la Plateforme des Confessions Religieuses remarque l’ engouement de paix à l’intérieur du pays

0
10865
Image1
L’Archevêque de Bangui et l’Imam/@Eric Ngaba

Ndjoni-Sango (Bangui 15/08/6) :

Par Inès Laure N’GOPOT

Les leaders de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC) étaient face aux Journalistes le 12 Aout 2016. Le but de cette rencontre était de présenter le compte rendu d’une mission de sensibilisation pour la paix effectuée dans les villes de Boda, Nola et Berberati du 02 au 07 Aout dernier. Dans une conférence de presse co-animé par Imam Oumar Kobine Layama et l’Achevêque de Bangui Monseigneur Dieudonné Nzapalayinga , ils  expliquent qu’un engouement de paix se fait vivement sentir à l’intérieur du pays

La mission de sensibilisation effectuée par les leaders de PCRC s’effectuait en quatre (4)  phases dans les trois villes de la RCA notamment la ville de Boda, Nola et Berberati.

« La 1ère phase consiste en ce que chaque leader rencontre les membres de sa communauté religieuse et a pour objectif de s’imprégner des réalités vécues dans chaque ville ou dans la région du point de vue des serviteurs de Dieu », a fait savoir  Imam Oumar Kobine Layama.

Il explique par ailleurs que chaque participant devrait présenter les difficultés rencontrées par sa communauté mais également les efforts consentis dans la recherche de la paix, du vivre ensemble en s’appuyant éventuellement sur la vision de la Plateforme ou d’autre initiative locale.

Au courant de cette mission, les leaders ont constaté que des rumeurs circulent partout ailleurs et change le visage de la cohésion qui existe entre les communautés dans ces villes. Alors qu’on réalité, a constaté l’Imam, ces communautés commencent à nouer l’amour du vivre ensemble.

« Après les différentes rencontres, nous avons bouclé notre mission dans chaque ville par un rassemblement de toute la population, rassemblement au cours duquel nous avons noté la présence de toutes les communautés religieuses et des autorités préfectorales, sous préfectorales et locale. Ces rassemblements ont prouvés de par l’influence de la population et du mixage des communautés qu’il y-a un désir de paix, d’unité, de réconciliation et de développement « , a-t-il noté.

Les leaders de la confession religieuse de Centrafrique ont expliqué avoir retenu plusieurs faits jugés inadmissible lors de leur mission. Il s’agit entre autres de la manipulation, le manque d’une bonne politique, la baisse du niveau scolaire, le manque d’enseignants titulaires, le manque de la libre circulation et le phénomène de la ligne rouge.

La plateforme des confessions religieuse de Centrafrique a été créée dans le but de militer pour le vivre-ensemble, la cohésion sociale et la paix durable lors des derniers événements militaro-politique.

Copyright: Ndjoni-Sango!

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires