RCA: WILPF-Centrafrique forme ses membres sur l’impact des conflits armés sur l’environnement

0
67
Formation des membres de WILPF Centrafrique sur l'impact des conflits armés sur l'environnement @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 28 janvier 2022—(Ndjoni Sango) : WILPF Groupe Centrafrique a organisé le 25 janvier 2022 à Bangui, un atelier de formation à l’endroit de ses membres sur l’impact des conflits armés sur l’environnement. Le but recherché de cet atelier est d’avoir des arguments solides, pour mener des actions de plaidoyers et de sensibilisations auprès de certaines cibles permettant aux détenteurs d’armes à la rendre pacifiquement afin que la paix et la sécurité reviennent définitivement.

Pendant plusieurs décennies, la République centrafricaine fait face à des multiples crises militaro-politiques qui continuent d’impacter négativement le pays avec en toile de fond des conséquences néfastes sur l’environnement et sur la vie humaine. Cette situation déplorable due aux conflits armés, a des impacts  sur le quotidien des Centrafricains qui n’aspirent qu’à la paix.

Pour analyser cette problématique afin de dégager une solution, les membres de WILPF-Centrafrique, sous les auspices de sa présidente nationale, Bernice Ouango- Ndackalla, ont réfléchi autour de deux thèmes : « Place et rôle de la femme dans la protection de l’environnement » et « l’impact des conflits armés sur l’environnement ».

Durant cette assise articulée sur les deux thèmes susmentionnés, les bénéficiaires et les experts ont d’abord fait le constat de l’impact des conflits armés sur la vie humaine en posant plusieurs questions entre autres, qu’en-est-il de ce qui nous environne ?

L’eau, l’air, la terre, la faune et autres espèces qui vivent soit dans l’eau soit sur la terre. Sont-elles à l’abri des conflits armés ? Quelle sorte d’impact subissent-elles pendant ou après les conflits ?

La Présidente nationale de cette organisation répond en donnant quelques éléments de réponse sur leur action, « cette activité s’inscrit dans notre vision d’une République centrafricaine sécurisée, pacifiée, dans laquelle il fera bon vivre. Nous sommes convaincues que cette vision ne pourra devenir réalité que si tout le monde apporte sa modeste contribution aux efforts consentis par les autorités nationales, les autres associations et organisations non gouvernementales tant nationales qu’internationales pour le retour de la paix et de la sécurité en RCA »,  a précisé Bernice Ouango-Ndackalla qui a ajouté que c’est dans cette optique que les femmes et filles de Centrafrique, réunies au sein de leur association nationale, ont fait du désarmement pacifique, leur priorité.

A travers cet atelier de formation, la Présidente nationale de WILPF-Centrafrique a rappelé le rôle crucial et l’engagement de la participation des femmes à la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres en Centrafrique.

Cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet : No To War ! Non aux conflits armés ! A la fin de cette formation, des perspectives d’avenir ont été identifiées à savoir : entrer en contact avec les ministères de l’Environnement et des eaux et forêts pour un partenariat et se rapprocher du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires