RCA: le Front Républicain insiste sur la convocation d’un référendum constitutionnel

0
193
Assemblée générale extraordinaire du Front Républicain au palais de la CEMAC à Bangui @crédit photo Prince Nzapaoko (septembre 2022)

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 30 septembre 2022—(Ndjoni Sango): La plateforme dénommée Front Républicain qui regroupe plusieurs associations de la société civile a organisé ce vendredi 30 septembre une assemblée extraordinaire visant à demander au président de la République de convoquer dans un bref délai un référendum constitutionnel. Cette rencontre a eu lieu au palais de la CEMAC à Bangui.

Le projet de la rédaction d’une nouvelle loi mère continue de faire son petit bonhomme de chemin malgré l’annulation du comité de la rédaction d’une nouvelle constitution mise en place par un décret présidentiel par la Cour Constitutionnelle le vendredi 23 septembre 2022. La décision prise par cette juridiction est différemment appréciée.

C’est dans ce contexte que le Front Républicain par la voix de son coordonnateur, Héritier Doneng, a lancé pour la deuxième fois une campagne dénommée 60 jours d’activisme avec une pétition en lançant un appel patriotique à l’endroit du chef de l’Etat de convoquer le plus rapidement possible un référendum constitutionnel permettant la révision de la loi mère du 30 mars 2016 qui ne cadre pas, d’après ce mouvement, avec les réalités socio-économiques, politiques, sociales de l’heure.

Cette assemblée extraordinaire consiste à la présentation des pétitions aux délégués communaux de ladite plateforme afin qu’ils puissent faire une large diffusion auprès de leur population respective.

« Cette concertation regroupant les délégués communaux venus des quatre coins pour mettre à leur disposition la pétition que nous avions lancé depuis le 26 septembre 2022 demandant au président d’organiser un référendum constitutionnel. Ses délégués convoqués ce jour ont pour mission de faire la restitution de cette pétition auprès de leur population pour matérialiser ces attentes en signant cette pétition afin que nous pourrions avoir le nombre déterminé des signatures collectées pour que le président puisse organiser ce référendum constitutionnel car, cet exercice appartient au peuple Centrafricain », a déclaré Héritier Doneng, coordonnateur du Front Républicain.

Pour le Front Républicain, la volonté du peuple souverain est d’avoir une nouvelle loi mère qui n’est autre chose que son droit absolu.

« Le peuple centrafricain s’est levé plusieurs fois pour demander la révision de  cette constitution du 30 mars 2016 qui est déjà caduque. Mais malheureusement,  la décision rendue par la Cour Constitutionnelle à la date du 23 septembre 2022, est un verdict que nous avions jugé injuste, illégal avec la requête déposée par des associations illégales qui n’ont aucune personnalité juridique et qui de surcroit ne sont pas habileté à saisir la justice centrafricaine. Il y’a un droit qui règlemente les partis politiques et les associations dans ce pays, mais c’est dommage que le BRDC et le G7 qui n’ont aucun agrément saisissent la Cour Constitutionnelle», a-t-il dénoncé.

Après les deux mois d’activisme du Front Républicain qui prendront fin au mois de novembre 2022, un meeting gigantesque sera organisé par ladite plateforme pour remettre ces pétitions signées par les filles et fils du pays au président à travers un mémorandum demandant pure et simplement un référendum constitutionnel.

Parmi les sous-groupes qui composent cette plateforme Front Républicain, il y’a entre-autres le Mouvement des Patriotes pour la Sauvegarde de la Démocratie (MPSD); l’association des Femmes Solidaires de Centrafrique (AFSC) et autres.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires