Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Fraude électorale, le parti RDC accuse le camp du candidat en tête du peloton

2015-12-30_07-07-13_326

Ndjoni Sango (Bangui 08/01/16): « Le système informatique des élections a été verrouillé par un candidat aux législatives au profit d’un candidat à la présidentielle qui est en bonne position », c’est la substance de la déclaration du Directeur national de campagne du candidat du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC) Désiré Nzanga Bilal Kolingba. Une déclaration faite, le 07 janvier 2016, lors d’une conférence de presse tenue dans la salle de conférence du Centre SOS santé à Bangui.

Le DNC du candidat du RDC, Anatole Ndemagouba-Gbogot n’y était pas allé sur l dos de la cuillère pour dénoncer les manœuvres organisées par l’Autorité nationale des Elections pour favoriser un des 30 candidats à la présidentielle de 30 décembre 2015 en Centrafrique. Le DNT a voulu à travers la rencontre avec les journalistes de démontrer et informer, selon lui, l’opinion nationale et internationale. Pour lui, une vaste manœuvre de détournement de certaines urnes et procès-verbaux a été organisée. Ces procès-verbaux, selon lui, ont été installés au siège même de l’ANE en vue de détourner l’expression du peuple.

« Quand on observe de près ce qui se passe au niveau de l’ANE, on peut déjà voir à l’œil nu les multiples cas de fraudes qui ont émaillé le scrutin du 30 décembre 2015. Déjà, le système informatique des élections au niveau de l’ANE a été installé par un candidat aux élections législatives qui appartient à un parti politique qui est en bonne position », Anatole Ndemagouba-Gbogot, Directeur national de Campagne de Désiré Zanga Kolingba, candidat du RDC à la présidentielle.

Pour aller dans la démonstration de preuves de ce qu’il qualifie de fraude électorale, Anatole Ndemagouba-Gbogot a évoqué l’inaccessibilité des représentants des candidats aux certains bureaux de vote dès le début des opérations électorales. Etant empêchés, « ils ont eu accès dans les bureaux de vote qu’à partir de 12 heures. Donc, ce qui prouve que pendant tout ce temps où les représentants ont été empêchés de rentrer dans les bureaux de vote, des multiples fraudes ont été émaillés », a-t-il martelé.

Le DNC prend à témoin les militants et sympathisants du Rassemblement Démocratique Centrafricain(RDC), les acteurs nationaux et internationaux dans le processus électoral en  RCA, de ce qui peut advenir. Pour lui, le peuple centrafricain doit rester serein et vigilant en s’employant et en se battant  de son énergie pour barrer la route au complot contre son choix. Il convient de rappeler que la République centrafricaine vient de traverser une crise qui l’a conduite dans le pétrin que chacun des Centrafricains doit prendre conscience afin d’éviter le pire à la population éprise de paix et justice.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires